La séparation des pouvoirs et le Président de la République Dissertation by laydi

La séparation des pouvoirs et le Président de la République
Dissertation se demandant, si au regard des pouvoirs du Président de la République, il est toujours possible de parler d'un régime parlementaire.
№ 28544 | 2,665 mots | 4 sources | 2012 | FR
Publié le juin 30, 2012 in Droit , Sciences Politiques
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le Président de la République est le chef de l'État français et se distingue historiquement des rois en ce qu'il ne possède pas tous les pouvoirs. En effet, durant la monarchie, le roi possédait l'ensemble des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. Puis, cette accaparation du pouvoir a été contestée par les citoyens qui ne pouvaient contrer l'arbitraire du monarque. Des auteurs ont alors commencé à dégager la notion de séparation des pouvoirs. Pour Locke dans le Traité de gouvernement civique, il s'agissait des pouvoirs législatifs, exécutifs et fédératifs, ce dernier concernant la diplomatie et les relations internationales. Après lui, Montesquieu dans De l'esprit des lois en 1748 propose le schéma suivant : L'essentiel dans la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire est qu'il ne faut pas qu'un même organe dispose de l'ensemble des fonctions. En revanche, il doit y avoir un système de balance entre les pouvoirs, c'est-à-dire que chaque organe dispose de pouvoirs et de contre-pouvoirs. De cette théorie de séparation des pouvoirs sont nées différentes conceptions d'organiser le régime politique.

I/ Un régime parlementaire présidentialisé
II/ Le maintien d'un régime parlementaire

Extrait du document:

Bien que des propositions de suppression du Premier ministre aient été formulées, cet organe exécutif est resté en vigueur, permettant à la dyarchie du pouvoir exécutif de continuer de fonctionner. En effet, même s'il est vrai que désormais le Premier ministre est et sera probablement souvent du même bord politique que le Président de la République et que du Parlement, il continue d'après l'article 21 de la Constitution de « diriger l'action du Gouvernement » et « il assure l'exécution des lois ».

Commentaires