La société rurale en France pendant la Révolution (1792-1799) Dissertation

La société rurale en France pendant la Révolution (1792-1799)
Dissertation d'Histoire faisant état de la situation de la société rurale pendant la Convention et le Directoire (1792/1799), sous la Révolution.
№ 13441 | 2,690 mots | 0 sources | 2009
Publié le janv. 19, 2010 in Histoire
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Face au séisme déclenché dans les campagnes par les ruptures de l'été 1789 qui marquèrent l'entrée de la France dans la Révolution, la période 1792/1799 ne fut que bouleversements et mutations. Les députés de la Convention thermidorienne puis du Directoire tentèrent d'apaiser cette révolution paysanne en prenant des décrets qu'ils voulaient favorables au monde rural mais qui ne firent souvent qu'attiser le mécontentement et pousser les paysans dans l'opposition à la Révolution.

1. Bilan de la condition paysanne en 1792
2. Efforts de la Convention pour améliorer la vie des ruraux
3. Mais les troubles persistent : mécontentement des campagnes

Extrait du document:

La quête de la nourriture a toujours été l'activité dominante de l'humanité, c'est pourquoi la production de nourriture marque souvent les paysages et les hommes. Avant la Révolution, les paysans composent 90% de la population active et fournissent presque tout l'impôt direct. Durant la seconde moitié du XVIIIème siècle, les physiocrates menés par Quesnay (auteur de l'article « Grains » en 1757 dans l'Encyclopédie) prennent conscience que la terre est la source essentielle d'enrichissement d'un pays, tandis que l'industrie et le commerce ne font que transformer ou échanger des produits de la terre. Ils veulent donc faire de la France un pays de grandes exploitations mécanisées, avec une liberté de culture et de clôture, faire disparaitre la jachère, établir la libre-circulation des grains à l'intérieur et à l'extérieur grâce à la suppression des taxes et des péages.

Commentaires