La symbolique judicaire Dissertation

La symbolique judicaire
Dissertation polémique sur le thème de la symbolique judiciare : faut-il la supprimer ou la conserver ?
№ 12980 | 830 mots | 0 sources | 2007
Publié le oct. 27, 2009 in Droit , Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La symbolique judicaire est partout, c'est un signe de reconnaissance. Elle exige un effort d'interprétation pour découvrir son sens caché. Elle, s'adresse à notre inconscient et notre imagination autant qu'à notre raison. Elle doit être déchiffrée. Elle nous relie à notre passé immémorial dans lequel elle s'est formée. Elle ? La symbolique judicaire bien sûr ! Cette symbolique judicaire est-elle encore nécessaire, n'est-elle pas dépassée ou au contraire est-elle toujours aussi importante ?

Extrait du document:

Puis, voici l'avis de Ringelheim qui est partisan de la conservation de la symbolique judicaire. D'une part, il pense qu'elle remplit une fonction importante qui est de purger la société d'une violence qui en menace les fondements. D'abord, elle rappelle les interdits, mais aussi, elle identifie le mal qui a rompu la paix sociale, c'est-à-dire qu'elle purifie la société. Elle élimine l'arbitraire en rappelant les règles. Elle ne laisse pas le jugement à la seule volonté du libre choix. Par exemple, le cérémonial se déroule dans un ordre précis. On constate aussi que chaque acteur a une place et un rôle bien déterminés. En outre, l'espace dans le tribunal entre les différentes parties (celle de la défense et celle de l'accusation autant que celle du prévenu et celle de la victime) rappelle l'égalité entre ceux-ci, favorise l'ordre du discours, le débat contradictoire ainsi que la transparence de la procédure et écarte facilement tout élément étranger au débat.

Commentaires