La Troisième République face aux crises (1870-1914) Dissertation by test

La Troisième République face aux crises (1870-1914)
Dissertation sur la confrontation de la Troisième République aux crises, et sur leur influence sur la construction de ce régime.
№ 23352 | 3,030 mots | 0 sources | 2011
Publié le mars 26, 2011 in Histoire , Sciences Politiques
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

"Le changement du monde n'est pas seulement création, progrès, il est d'abord et toujours décomposition, crise". Cette phrase du sociologue Alain Touraine (La Société invisible) semble parfaitement s'appliquer à la mise en place de la Troisième République. En effet, le changement de régime, proclamé le 4 Septembre 1870, est une réponse à la capture de l'empereur Napoléon III par les prussiens. A l'époque, la priorité était de terminer la guerre, et de rédiger une nouvelle Constitution. Mais ce conflit franco-prussien, ainsi que la diversité politique héritée depuis la Révolution ont laissé de profondes cicatrices et ont entraîné des crises majeures, empêchant de ce fait la rédaction d'une véritable constitution. Malgré cela, ce régime a été la République la plus longue de France, et a même survécu à l'épreuve de la Première Guerre Mondiale, tout en réunissant le peuple français pour la première fois depuis 1789 afin de lutter contre la Triplice. Il apparaît dès lors comme légitime de se demander en quoi les crises qui ont frappé la Troisième République ont pu transformer un régime provisoire en une force capable d'unir les français à la veille d'un conflit mondial.
Il faudra dans un premier temps s'interroger sur l'instauration de la Troisième République en temps que réponse à la crise Franco-prussienne, et sur ses conséquences. Nous verrons ensuite que ce régime provisoire s'est inscrit dans la durée pour répondre à une crise du parlementarisme rendant impossible une nouvelle restauration. Enfin, nous verrons que la défaite de 1871 a blessé la nation, et qu'un enjeu majeur de la Troisième République a été de réunir son peuple autour d'une identité commune.

Extrait du document:

Le 30 janvier 1875, Henri Wallon propose de voter un texte disposant que le Président de La République serait désormais élu à la majorité absolue par les membres du Sénat et de la Chambre des Députés réunis en Assemblée Nationale. Le texte de ce monarchiste est débattu, et adopté à une voix près. Le député Wallon aurait alors déclaré : «Ma proposition ne proclame pas la République, elle la fait.» Cet amendement est suivit de trois lois constitutionnelles: celle du 24 Février 1875 relative au Sénat, celle du 25 Février 1875 relative à l'organisation des pouvoirs publics, et celle du 16 Juillet relative aux relations entre les pouvoirs publiques. Ainsi, face à l'opposition républicaine grandissante, la majorité met un terme à ses ambitions de restauration en votant les fondations de la Troisième République en temps que régime de durée. On pourrait ainsi considérer que la crise institutionnelle de la IIIème République se termine en juillet 1875.

Commentaires