La vie n'est-elle que le fruit du hasard ? Dissertation by Mlle-je-sais-tout

La vie n'est-elle que le fruit du hasard ?
Dissertation de philosophie qui vise à expliquer les origines de la vie.
№ 18952 | 1,975 mots | 0 sources | 2009
Publié le août 14, 2010 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans "Le Hasard et la nécessité", Jacques Monod écrit : « L'Homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'univers d'où il a émergé par hasard ». Monod répond ainsi à l'interrogation que des Hommes se posent depuis des siècles : d'où vient la vie ? En effet, l'Homme tente de comprendre et d'expliquer ses origines mais la question sur l'origine de la vie est une question métaphysique et les réponses qui sont présentées ne sont donc que des hypothèses, des tentatives d'expliquer plus ou moins rationnellement l'origine et le fondement du vivant. Parmi ces réponses hypothétiques, certains philosophes et scientifiques, comme Monod, pensent que la vie ne résulte que du hasard. Cependant, cette hypothèse ne fait pas l'unanimité et sa principale antithèse est l'existence éventuelle de Dieu. En effet, il peut sembler que ces deux hypothèses sont incompatibles : si le hasard explique la vie alors la vie ne pourrait être la conséquence de la volonté divine, de même si Dieu existe et a créé la vie, alors le hasard ne pourrait être ma cause et l'apparition du vivant. Donc on pourrait penser que la vie est uniquement le fruit soit du hasard soit de la volonté divine.
On peut donc se demander si l'unique cause de la vie est le hasard, c'est-à-dire la rencontre de séries causales indépendantes, ou bien s'il y a d'autres explications possibles : en particulier l'explication divine. L'étude verra donc, tout d'abord, que l'on peut croire que la vie résulte de l'existence d'un Dieu, puis elle verra que, cependant, le hasard semble être l'explication de l'apparition du vivant la plus rationnelle et enfin elle montrera qu'il faut toutefois certaines conditions sur le sens que revêtent les mots « hasard » et « vie » pour pouvoir dire que la vie résulte du hasard.

Extrait du document:

Cependant, cette thèse est confrontée à des problèmes qui la décrédibilisent : la pétition de principe de l'argument ontologique et l'argument de Leibniz décrédibilisé par Voltaire dans Candide qui souligne une contradiction interne : si Dieu est bon cela signifie qu'il n'est pas tout puissant puisqu'il n'a pas pu empêcher les maux de l'Histoire et s'il est tout puissant alors il est responsable des maux et il est donc mauvais. En fait, le hasard semble être l'explication de la vie la plus rationnelle.

Commentaires