La vie n'est-elle que répétition ? Dissertation by Hyca

La vie n'est-elle que répétition ?
Dissertation qui cherche à savoir si la manière dont l'homme vit est sensée.
№ 25617 | 1,645 mots | 2 sources | 2010 | FR
Publié le juil. 31, 2011 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La vie, cette notion dont tout le monde a conscience et qui englobe tout est paradoxalement très difficile à appréhender, justement parce que l'on peut tout rattacher d'une façon ou d'une autre à celle-ci. Premièrement considérée comme l'intervalle entre la vie et la mort au niveau de la « zoé » (c'est-à-dire de la vie purement biologique), on peut ensuite la voir tout à fait autrement si on se place du côté du « bios », c'est-à-dire du côté des différents types de vie. Mais, au sein même de ces différentes définitions de la vie, nombres d'interprétations sont possibles : du coté de la zoé, on peut tout à fait remettre en cause la définition de la vie comme étant le temps entre la naissance et la mort, et, dans le bios, c'est encore plus compliqué puisque sa définition même laisse entendre qu'il y a différentes manières de vivre sa vie. La vie biologique a-t-elle vraiment une fin ? Bons nombres de religions ou doctrine tendent à nous dire le contraire. Et, a elle-même un début ? Là encore, des éléments nous mettent le doute, comme ces enfants qui, à peine sachant parler, se mettent à raconter qu'ils ont été mariés, qu'ils ont eu des enfants et qu'ils vivaient dans telle ville. On peut se poser les mêmes questions concernant nos types de vie. Pourrais-je m'imaginer vivre autrement ? Si oui, alors pourquoi cette impression de monotonie, de continuité. Pourquoi parle-t-on de vie quotidienne ?

Extrait du document:

Le travail vient à l'origine d'un châtiment biblique, il est une punition faite à Adam et Eve pour avoir désobéît à Dieu. Aujourd'hui et depuis longtemps déjà, il est devenu une norme de vie, à laquelle presque tout le monde est obligé de se soustraire s'il veut justement continuer à vivre. Il représente une grande partie du temps des êtres humains, fait partie de leur quotidien. C'est le fameux « métro, boulot, dodo » inspiré d'un vers du poète Pierre Béarn. Cette expression souligne le côté répétitif et agaçant du travail, se lever le matin, aller travailler pour finalement aller se coucher et recommencer le lendemain. Le travail n'est-il donc pas le principal élément qui rend la vie monotone, constante, invariable ?

Commentaires