La ville moderne, selon Georg Simmel Dissertation

La ville moderne, selon Georg Simmel
Khôlle s'appuyant sur l'ouvrage « Philosophie de la modernité » de Simmel et s'interrogeant sur la définition de la ville moderne et les conséquences de son développement.
№ 19775 | 930 mots | 0 sources | 2010
Publié le sept. 08, 2010 in Sociologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La ville moderne a entièrement transformé la forme de vie des individus qui l'occupent. Ainsi, Georg Simmel, dans son ouvrage « Philosophie de la modernité » nous démontre comment la ville a engendré un nouveau mode de vie. Là où l'individu fonctionne en lien étroit avec sa famille, ses voisins ou un groupe d'appartenance précis, la ville a créé le mode de vie individualiste basée sur une profonde autonomie. Pour pouvoir s'affirmer davantage, elle va donc se poser comme contraire aux traditions qui paraissent alors dépassées voire rétrogrades. Elle va donc en opposition, montrer l'image du développement et de la nouveauté. Simmel expose bien ici ce phénomène d'industrialisation ainsi que son ambivalence.

Extrait du document:

Avec lui aussi sont sous-estimées les sciences qui lui sont associées comme la sociologie, notamment qui n'est toujours pas reconnue comme sésame de compréhension de l'individu et est souvent prisonnière de son image intellectuelle mais superficielle. Là où elle pourrait être utilisée à bon escient, notamment sous la forme d'une observation participante pour mieux comprendre les individus ou les groupes d'individus elle reste l'image d'un courant de pensée et non d'un outil de décryptage.

Commentaires