Langage et espace dramatiques dans le théâtre de Samuel Beckett Dissertation

Langage et espace dramatiques dans le théâtre de Samuel Beckett
Dissertation qui traite de l'écriture beckettienne comme moyen de construction d'un espace dramatique où le langage et le geste, réduits peu à peu à leur plus simple expression, finissent par déconstruire le lieu même du drame. (pdf)
№ 12649 | 1,620 mots | 8 sources | 1990
Publié le sept. 22, 2009 in Danse et Théâtre
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le héros beckettien a besoin de se situer, non seulement en tant que personnage jouant un rôle, dans son réel théâtral, mais aussi en tant qu'acteur conscient de représenter. Pour se faire, le langage est son seul recours puisque toute donnée spatio-temporelle à laquelle il pourrait se raccrocher est réduite au minimum, voire est inexistante.
Le personnage beckettien se situe au carrefour de deux tendances : d'une part, il tente d'accéder au silence et à l'immobilité ; d'autre part, en tant que personnage de théâtre, il n'a pas le choix, il est obligé de parler, de se démener pour faire vivre à travers lui l'univers théâtral.
Ces deux tendances font naître des tensions, et ce sont ces tensions qui donnent une dynamique au drame, parce que sans elle il n'y a ni parole, ni geste possible ; les personnages n'auraient plus qu'à s'en retourner à cette inertie fondamentale, vers laquelle ils se dirigent inévitablement et consciemment sans jamais y arriver.

Extrait du document:

Dans le langage que parlent les personnages, on distingue (cf Forme et signification dans le théâtre de Beckett, de Betty Rotjman), d'une façon très générale, trois grand niveaux d'expression qui rendent comptent, dans un même discours, d'un décalage entre ce qui est dit et ce qui est suggéré. Ces niveaux d'expression vont s'emboîter, s'entremêler parfois de telle sorte que même les personnages devront décoder le message de l'interlocuteur, ne se situant plus dans le même registre de langage. Il s'agit de « l'expression directe », « l'expression seconde » et la « surexpression ».
  • Commentaire d'un extrait de l'œuvre « En attendant Godot », de Beckett se demandant comment l'auteur a fait pour ridiculiser et dénoncer à la fois le personnage de Pozzo.
    № 19404 | 1,080 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant quelle est l'importance du temps dans l'ouvrage « Fin de Partie », de Samuel Beckett.
    № 22605 | 1,060 mots | 0 sources | 2011 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui explique comment Beckett parvient à associer violence et pitié dans son ouvrage « Fin de Partie ».
    № 22607 | 1,000 mots | 0 sources | 2011 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires