"Le barbare est d'abord celui qui croit à la barbarie", C. Lévi-Strauss Dissertation by Melle

"Le barbare est d'abord celui qui croit à la barbarie", C. Lévi-Strauss
Dissertation qui s'intéresse à l'ethnocentricité des cultures à travers la citation de Lévi-Strauss : "Le barbare est d'abord celui qui croit à la barbarie."
№ 14365 | 2,570 mots | 0 sources | 2010
Publié le mars 21, 2010 in Anthropologie , Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

De nos jours, on voit renaître les termes de «barbare» ou de «barbarie» et on les utilise pour mettre l'accent sur l'atrocité des faits, l'horreur et l'ahurissement réveillés par les actes commis qui sont d'une gravité angoissante voire extrême. Et usuellement, quand on évoque le terme «barbare» ou le terme «barbarie», on pense aussi à des êtres humains qu'on va qualifier de «sauvage» du fait de leur agressivité, de leur apparence, de leur manière de vivre… On peut ainsi se demander ce qu'emportent réellement le terme de barbare et la notion de barbarie. Ainsi, dans quel sens définir exactement le terme de barbare et la notion de barbarie ?
Pour pouvoir expliquer tout cela, il est nécessaire de partir d'une constatation selon laquelle la notion de barbarie est mouvante et mettre l'accent sur le fait que cette barbarie repose nécessairement sur la crainte de la différence (I) pour ensuite proposer des solutions à la barbarie (II).

Extrait du document:

Il faut préciser qu'il n'existe aucun classement de civilisation et objectivement, on ne pourrait pas le faire aussi. Chaque civilisation est unique en son genre, est riche à sa façon, est authentique à sa manière, et est avancée à son style. Ainsi, on ne peut pas dire qu'il existe des « cultures primitives » ou encore des « sous civilisations ».
  • Khôlle de littérature qui traite de la question de l'identité du "je" dans l'œuvre de Primo Lévi.
    № 4217 | 970 mots | 0 sources | 2006 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Etude du cas de l'entreprise Levi's qui, en 2003, a eu 150 ans et couvre plus de cinq générations de la culture américaine et mondiale.
    № 24845 | 11,125 mots | 0 sources | 2010 | FR | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Réflexion sur le film « The Very Black Show », de Spike Lee se demandant si "le Noir" reste ce personnage drôle et stupide dans l'imaginaire collectif blanc américain.
    № 26180 | 2,290 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires