Le bilan économique du Second Empire Dissertation by pomelane

Le bilan économique du Second Empire
Dissertation qui pose la question de savoir si l'économie du Second Empire s'est réellement modernisée par rapport à celle du début du XIXème siècle.
№ 9421 | 4,710 mots | 0 sources | 2007
Publié le déc. 17, 2008 in Économie , Histoire
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Louis-Napoléon Bonaparte a l'ambition de construire un régime durable en rétablissant l'Empire. Il annonce une volonté d'action économique. Le développement économique procure un enrichissement général qui se traduit par l'accroissement de la consommation et par l'accroissement de l'épargne.
Dans l'histoire économique de la France, le Second Empire est considéré comme une période décisive, caractérisée par une brillante prospérité et une expansion rapide, marquée par l'essor de capitalisme.

I- La politique économique de Napoléon III
A- Le rôle de l'État
B- Une conjoncture favorable
C- Les diverses facettes de la prospérité impériale

II- Les facteurs de la croissance : les trois « révolutions » structurelles
A- Le développement des transports
B- La place de l'argent
C- La nouvelle législation économique

III- Les différents secteurs économiques
A- L'essor industriel
B- Libéralisation des échanges et prospérité agricole
C- Les limites de cette mutation économique

Extrait du document:

Le Second Empire est le premier régime qui ait en France si nettement privilégié des objectifs d'ordre économique. Napoléon III veut assurer la prospérité de l'économie; l'État pense avec l'influence Saint-simonienne que le progrès économique entraînera, selon la formule lancée par Isaac Pereire dès 1831, «une amélioration du sort de la classe la plus nombreuse et la pauvre» donc la satisfaction des masses. La prospérité suppose la modernisation de l'outillage national. Il n'est pas question d'une étatisation des moyens de transport et de production mais l'État doit susciter la relance de l'expansion et la transformation des structures.

Commentaires