Le bonheur est-il le bien suprême ? Dissertation by Ifergange

Le bonheur est-il le bien suprême ?
Dissertation de philosophie analysant les conditions d'un bonheur absolu et visant à savoir si on peut affirmer que le bonheur est le bien par excellence, à savoir un état durable de satisfaction.
№ 18356 | 1,820 mots | 6 sources | 2010
Publié le juil. 29, 2010 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On se représente généralement le bonheur comme le but ultime de toute vie humaine : il est donc considéré comme une fin en lui-même. Plus précisément il est considéré comme la fin suprême de tous les désire. C'est pourquoi on peut le considérer comme un état de satisfaction maximale qui dépasse le plaisir résultant de la simple possession des objets désirés. Seul est donc vraiment heureux celui qui assure à ses désirs un pleins assouvissement. Mais il ne se réduit pas à un simple repos de tous les désirs car il doit être stable et durable.

A. Le bonheur comme état de sagesse, à savoir de satisfaction des désirs modérés
B. L'expérience du bonheur comme expérience de la perfection
C. Le bonheur, est-ce l'illusion suprême ?

Extrait du document:

La quête du bonheur ne se limite pas à la recherche des moyens permettant de satisfaire tous nos désirs. Cette recherche du bonheur peut engendrer la volonté de maitriser ces derniers en diminuant notre indépendance à l'égard des biens matériels : cette voix est celle de la sagesse. La sagesse est celui qui a su atteindre le bonheur.

Commentaires