Le Brésil, régime présidentiel congressionnel Dissertation by LK

Le Brésil, régime présidentiel congressionnel
Dissertation qui explique en quoi l'absence de majorité présidentielle au Congrès fait du Brésil une démocratie originale.
№ 20386 | 1,245 mots | 0 sources | 2010
Publié le oct. 13, 2010 in Relations Internationales , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis quelques années, on constate au Brésil une bipolarisation politique au niveau présidentiel, voire un bipartisme, constitué par le Parti Travailleur (PT) d'une part, parti de Lula Da Silva, et par la gauche d'autre part, avec notamment le PSDB (parti social démocrate brésilien) d'Alckmin. En effet, lors de chaque élection présidentielle, généralement plus de 80% des voix au 1er tour se concentrent sur uniquement deux candidats. Parallèlement à l'élection présidentielle, un tiers du Sénat est simultanément renouvelé. A la chambre des députés désignés à la proportionnelle, se trouvent représentés vingt et un partis, au Sénat, douze. Le président ainsi élu ne peut pas donc s'appuyer sur son parti pour gouverner.

1. Militarisme ou caudillisme
2. La difficile construction de la démocratie
3. L'alternance réussie et l'ère Lula

Extrait du document:

Malgré les promesses, le parti de Lula fut également corrompu. On touche ici à la faille du système politique brésilien : l'obligation de passer des alliances dans un système politique encore corrompu, dans lequel les députés changent de parti en cours de législature et où les parlementaires avaient pris l'habitude de se faire acheter. Ce système crée de toute évidence une certaine gouvernabilité limitée. Le Brésil pointe un des risques du régime présidentiel : un pouvoir trop faible s'il y a un désaccord persistant entre le législatif et l'exécutif, si l'on glisse vers le « congressionnal government » ou vers l'autoritarisme (avec par exemple un présidentialisme monocratique comme au Venezuela avec Hugo Chavez). Le président dispose en vérité de moyens d'action limité. Malgré cela, la population pardonne à Lula et le réélue en 2006

Commentaires