Le caractère ambigu des héros stendhaliens dans La Chartreuse de Parme Dissertation by Bergotte

Le caractère ambigu des héros stendhaliens dans La Chartreuse de Parme
Dissertation sur l'œuvre de Stendhal "La Chartreuse de Parme" expliquant l'ambiguïté du caractère des héros de ce roman a travers le propos de J.-P. Richard.
№ 14923 | 3,490 mots | 0 sources | 2010
Publié le avr. 16, 2010 in Littérature
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le critique invite à définir le héros selon l'étymologie du mot anglais character (personnage, protagoniste) : il aurait un caractère qui est cet ensemble de données délimitant l'essence (la raison d'être) d'un personnage, lequel ainsi défini agira en conséquence, presque sans surprise. Les héros de La Chartreuse de Parme (essentiellement Fabrice, Gina, Clélia, Mosca) en seraient dépourvus. Ils seraient « libre(s) et souple(s) », allant au gré du « hasard » qui est cette notion permettant la liberté, désignant une suite d'événements fortuits, non prévisibles. Ils progressent « d'aventure », selon des aventures. Contre une esthétique de la stabilité, Stendhal proposerait celle du hasard et de l'incertain (semblable à la vie ?).

1. Si le héros stendhalien n'a pas un caractère réaliste, comment le comprendre ?
2. Peut-être existe-t-il dans ce perpétuel présent qui peut se comprendre comme une certaine épaisseur de durée ?

Extrait du document:

Une première lecture de La Chartreuse de Parme peut inviter à percevoir les héros comme indéfinissables. Il n'y a même pas, d'ailleurs, de héros définissable en tant que tel, qui répondrait aux critères de l'héroïsme, critères de courage, d'exemplarité. Balzac aurait voulu l'intituler « l'Italien au XIXe siècle », mais il semble oublier que la « nouvelle », comme elle est présentée dans l'Avertissement, rapporte le récit des actions de la duchesse de Sanseverina, à la Cour de Parme, « du temps qu'elle y faisait la pluie et le beau temps ».

Commentaires