Le concept d'"Une écriture à quatre mains" selon Deleuze et Guattari Dissertation

Le concept d'"Une écriture à quatre mains" selon Deleuze et Guattari
Dissertation sur les procédés et processus d'écriture à quatre mains qui questionne la valeur de la propriété intellectuelle et des mécanismes de la construction identitaire de l'écrivain. (pdf)
№ 15336 | 4,155 mots | 7 sources | 2010
Publié le avr. 28, 2010 in Philosophie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans la littérature la signature est marqueur de vérité alors que du côté scientifique c'est le discours qui porte sa validité. La manière d'organiser leurs travaux et de penser tend à rendre encore plus complexe cette question. Nous tenterons de démontrer comment l'agencement de leur texte réciproque vient flouer la limite qui permet de nommer l'auteur et de le reconnaître. L'étymologie du terme auteur renvoie à l'autorité, l'œuvre de Deleuze et Guattari fait autorité non pas de façon autoritaire mais en cela qu'ils produisent « la possibilité et la règle de formation d'autres textes ».

1. La communauté inavouable de Maurice Blanchot
2. Analyse de la façon de travailler de Deleuze et Guattari en s'appuyant sur leur propre concept

Extrait du document:

La question de l'extériorité (du dehors) et son expérience se retrouve dans l'Anti Oedipe et Milles Plateaux. La démarche de création et de pensée Guattaleuzienne, dans l'espace de leur communauté d'écriture, fut de remettre en question l'unité, le sujet et l'objet, c'est à dire le centre.
C'est penser le monde, la relation à l'autre, non plus comme arbre et racines, mais comme "rhizome“, dont les multiplicités seraient définies par „le dehors : par la ligne abstraite, ligne de fuite ou de deterritorialisation suivant laquelle elles changent de nature en se connectant avec d'autres“.

Commentaires