Le concept de rationalisme chez les philosophes et théologiens Averroès, Maïmonide et St Thomas d'Aquin Dissertation

Le concept de rationalisme chez les philosophes et théologiens Averroès, Maïmonide et St Thomas d'Aquin
Dissertation se demandant dans quelle mesure le concept de rationalisme peut être appliqué aux doctrines respectives d'Averroès, Maïmonide et Thomas d'Aquin.
№ 24039 | 1,960 mots | 0 sources | 2008 | FR
Publié le avr. 30, 2011 in Philosophie , Religion , Théologie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dès le VIe siècle avant JC, les grands penseurs grecs ont fait appel à la raison pour éclairer « la nuit humaine » et depuis, le concept de rationalisme n'a cessé de jalonner l'histoire de la pensée. Toutefois, il s'agit de définir ce qui caractérise le rationalisme et ses différentes dimensions pour en trouver des applications dans les doctrines d'Averroès, Maïmonide et Thomas d'Aquin, fleurons de la pensée médiévale. Le Christianisme nourrissait à l'origine, des liens étroits avec la philosophie, mais on assiste très vite en Occident à la disparition de cette sagesse comme discipline à part entière celle-ci étant alors assimilée totalement à la théologie. Il faudra attendre le moyen âge pour que soient redécouverts les textes des grands philosophes gréco-romains, en Orient tout d'abord où ils avaient été conservés et traduits, puis dans le monde chrétien suite à la reconquête de l'empire musulman.

I/ Un rationalisme religieux teinté de la pensée hellénisante
II/ La raison « servante ou compagne » de la révélation

Extrait du document:

Pour Averroès le Coran s'adresse donc à tous les musulmans quel que soit leur niveau de culture, et le sens des versets peut être compris au premier degré par ce qu'il nomme « la foule », les croyants, et c'est seulement lorsque des contradictions apparaissent, que la capacité de raison du philosophe intervient. Toutefois, elle demeure pour Averroès, la seule manière permettant d'accéder au véritable sens profond et caché du texte.

Commentaires