Le désir nécessite-il la connaissance préalable de son objet ? Dissertation

Le désir nécessite-il la connaissance préalable de son objet ?
Dissertation philosophique tentant de comprendre la véritable définition de la notion de désir.
№ 14966 | 1,600 mots | 0 sources | 2009
Publié le avr. 17, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Chacun de nous fait intuitivement sa propre expérience du désir. On désire telle chose, ou tel être. On pourrait donc penser que pour naître, le désir requiert l'existence et l'identification d'un objet précis. Mais qu'est-ce vraiment que le désir ? On pourrait le définir comme étant la prise de conscience d'une tendance vers un objet connu ou imaginé, ou comme l'envie d'un assouvissement. Il peut prendre plusieurs formes : il peut être fugitif, comme un caprice ou une curiosité, ou plus ardent, plus passionné. Il peut représenter un souhait, une volonté, ou être concupiscent. Mais toute cette diversité des formes du désir ne nous dit rien de ses causes : le désir pour apparaître nécessite-t-il réellement l'identification préalable de son objet ? Et de quel type d'objet ? La nécessité d'un objet ne correspond-t-elle pas à une vision restrictive du désir ? En somme, de quoi le désir est-il exactement désir ? D'où vient-il ? En quoi cette force qu'est le désir est-elle un élément constitutif de notre identité ?

Extrait du document:

De plus, le rêve permet de mettre en relief des désirs refoulés dans le ça, que la conscience juge inacceptables. C'est donc par l'interdit que naît le désir, qui ne recherche pas l'objet mais le fantasme inconscient. Désirer ne consiste donc pas en le fait de vouloir combler un manque, mais en le fait de vouloir jouir de cette volonté.

Commentaires