Le développement scientifique nous autorise-t-il à considérer notre civilisation comme supérieure ? Dissertation by Storme

Le développement scientifique nous autorise-t-il à considérer notre civilisation comme supérieure ?
Dissertation philosophique sur la science, la connaissance, les techniques, et la valeur qu'une civilisation donne à ces notions pour se positionner par rapport à d'autres.
№ 10230 | 1,580 mots | 0 sources | 2009
Publié le févr. 22, 2009 in Philosophie , Sciences
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La valeur d'une civilisation se réduit-elle au développement des sciences et des techniques ?
Il faut prendre en compte l'importance du terme « Développement » : ce ne sont pas les sciences et les techniques qui sont en cause, mais leur développement et leur trop-plein.
Les différences dans le développement des sciences et des techniques d'une civilisation à l'autre fondent-elles une supériorité de l'une sur l'autre ? Cette supériorité est-elle illusoire ? Est-elle un simple effet d'ethnocentrisme ? ou bien est-elle réelle, objective, c'est-à-dire légitimée (garantie) par les études anthropologiques scientifiques ?
On doit aussi se demander de quelle supériorité il sera question ? Est-ce une supériorité matérielle ? Morale ? ou dans l'appréciation des valeurs (respect, liberté) ?

I) Si la valeur d'une civilisation est fonction du souci économique et politique d'améliorer la condition de vie des hommes, alors le développement des sciences et des techniques est essentiel

II) Mais cette supériorité est-elle bien réelle ? N'est-elle pas le résultat d'un hasard historique ?

III) Le développement des sciences et des techniques considérées en elles-mêmes n'est pour rien dans la supériorité d'une civilisation sur une autre. Son usage dépendra du rôle que le domaine politique lui assignera.


Extrait du document:

Cette supériorité est fictive car si comme l'affirme Descartes « le bon sens est la chose du monde la mieux partagée » et qu'en conséquence « il suffit de bien juger pour bien faire » alors toutes les civilisations sont également capables du même développement des sciences et des techniques. Si l'une est moins développée qu'une autre, ce n'est pas en raison d'une infériorité, c'est en raison d'un choix (tradition, idéologie). Quoiqu'il en soit, ce développement ne fait pas la supériorité d'une civilisation sur une autre car tous les peuples en sont capables. Si une civilisation supérieure à une autre est une civilisation qui produit le maximum de libération de l'homme, alors on peut aussi admettre que la valeur d'une civilisation doit être recherché dans la capacité d'adopter l'homme à son monde avec bonheur et sagesse. A cet égard, le stoïcisme offre une supériorité sur notre civilisation technicienne car c'est une philosophie qui rend possible l'unité de l'homme et du monde (univers naturel).

Commentaires