Le dialogue favorise t-il la recherche de la vérité ? Dissertation

Le dialogue favorise t-il la recherche de la vérité ?
Dissertation se demandant si le partage ou l'échange sont l'unique clé de la connaissance universelle et permanente ou si l'on peut accéder à la vérité par d'autres moyens.
№ 18531 | 1,180 mots | 0 sources | 2009
Publié le juil. 31, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La recherche de la vérité est le but dit théorique de toute la communauté de philosophes depuis la naissance de la philosophie c'est-à-dire depuis le cinquième siècle avant Jésus Christ. Les philosophes ont des connaissances diverses : ils ont donc un savoir universel dans plusieurs domaines tels que la médecine, la physique, la morale, la métaphysique et la mécanique. Ces connaissances leurs sont indispensables pour espérer avoir une quête fructueuse de la vérité. Cette curiosité concernant la volonté de posséder un savoir universel s'est étendue de manière considérable car actuellement on peut constater que toute personne dotée de capacités se veut de trouver la vérité. En effet, chaque individu souhaite trouver une vérité qui soit vraie aujourd'hui, le sera demain et pour toujours ou alors cette vérité n'en sera pas une. La vérité a donc un caractère universel ; puisqu'elle est vraie pour tout le monde, et permanent ; elle est toujours vraie. Celle ci est recherchée de différentes manières en fonctions des individus : certains vont faire cette quête seul alors que d'autres vont préférer échanger...

I/ L'échange qui favorise la vérité en opposition avec celui qui nous empêche d'y accéder
II/ Les autres moyens propices à la quête du savoir universel

Extrait du document:

Les illusions ne sont que des choses que l'on croit être vraie. De même que l'on est conscient que l'on n'est pas d'emblée dans la vérité et qu'il nous faut acquérir une certaine expérience de l'erreur qui nous entraîne à trouver la vérité. La vie est donc une expérience lors de laquelle chaque être fait des erreurs et ces mêmes erreurs sont sources de vérité. L'erreur est dans la plupart des cas le premier stade de la connaissance.

Commentaires