« Le diplôme est-il l'ennemi mortel de la culture ?» Dissertation

« Le diplôme est-il l'ennemi mortel de la culture ?»
Dissertation se demandant si le diplôme représente réellement une menace pour les facultés de réflexion des élèves, comme l'affirme Paul Valéry : « Le diplôme est l'ennemi mortel de la culture ».
№ 17960 | 2,900 mots | 0 sources | 2008
Publié le juil. 20, 2010 in Sciences de l'Education , Littérature , Philosophie , Sociologie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 1935, Paul Valéry déclarait: « Le diplôme est l'ennemi mortel de la culture ». Il vise ainsi la technique d'apprentissage que les écoles favorisent aujourd'hui : le seul but est devenu l'obtention du diplôme, ce peu importe la méthode d'acquisition des connaissances. Derrière cette affirmation on perçoit à la fois une critique du diplôme pur et simple et de tout ce qu'il représente, et une remise en cause plus large du système éducatif lui-même. En France, le secteur de l'éducation a toujours constitué une des priorités de l'État. Aujourd'hui plus de 20% du budget de la République est affecté à l'Éducation Nationale, et celle-ci emploie un million et demi de personnes, soit 6% de la population active, preuves flagrantes de l'importance de l'éducation des plus jeunes dans le pays. Plus de 70 ans après la déclaration de Paul Valéry, le système est toujours sujet à de vives critiques, c'est ainsi qu'en 2004 s'ouvrait un « Débat national sur l'avenir de l'école » débouchant sur la mise en place de la Commission Thélot, une énième commission d'experts qui visait à revoir en profondeur le système éducatif.

I/ L'analyse de la citation de Paul Valéry permet d'observer que plusieurs autres auteurs ont partagé son point de vue
II/ Sa critique est elle-même réfutable : le diplôme peut être un outil intéressant

Extrait du document:

Cette formule s'applique au précepteur, elle lui est donnée comme un conseil pédagogique. Il est possible d'y voir, d'une part, la revendication du caractère primordial de l'esprit de synthèse, de l'esprit d'analyse, c'est-à-dire de la méthode qui rend libre face à la connaissance, qui permet d'exploiter le savoir préalablement acquis.

Commentaires