Le doute est-il nécessairement négatif ? Dissertation

Le doute est-il nécessairement négatif ?
Dissertation de philosophie sur l'importance du doute et du questionnement dans la recherche de la vérité.
№ 11255 | 1,650 mots | 0 sources | 2009
Publié le mai 26, 2009 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le doute apparaît d'abord comme une chose telle qu'elle empêche le raisonnement clair. Pourtant, le doute n'est-il pas le propre de la qualité de jugement neutre ? Le doute ne permet-il pas d'apprécier une chose en regard de toutes ses possibilités ? Le fait de douter est-il forcément bon ou mauvais ?

I. Qu'est ce que douter ?
II. Douter peut-il être négatif ?
III. Est-il possible de ne pas douter ?

Extrait du document:

Qu'est-ce que le doute ? Voilà la première chose à se demander.
Nous dirons ici que c'est un questionnement sur un problème incertain qui implique plusieurs solutions entre lesquelles on hésite. Le doute, c'est l'être remis en question. Mais pour que l'être soit, il faut penser. Descartes nous dit « cogito sum », « je pense, je suis » ; il faut penser pour être et être pour penser. Cette affirmation est irréfutable. Mais pour arriver à cette conclusion, il a fallu douter. Il a fallu se demander pourquoi cette chose était vraie, et pourquoi elle n'était pas fausse
nécessairement. Expliquons : Penser qu'une chose est vraie nécessite de se demander si elle est nécessairement différente de son contraire. Il faut donc douter afin de prouver l'exactitude d'une telle proposition. Ainsi, une chose vraie est une chose différente d'une chose différente : le doute est là.

Commentaires