Le droit musulman au Maroc Dissertation

Le droit musulman au Maroc
Dissertation qui pose la question de savoir comment introduire, limiter et réformer le droit musulman dans une monarchie constitutionnelle moderne : le Maroc.
№ 2984 | 2,760 mots | 4 sources | 2007
Publié le janv. 31, 2008 in Relations Internationales , Droit , Sciences Politiques
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le 2 mars 1956, le Maroc accède à l’indépendance pour devenir, selon sa Constitution, une “monarchie constitutionnelle, démocratique et sociale” (article 1). La loi y est “l’expression suprême de la volonté de la Nation”(article 4). Toutefois, en tant qu'“Etat musulman”, il applique le droit musulman, utilise Coran et Sunna en sources de droit.
Pourquoi le Maroc limite-t-il le droit musulman au seul statut personnel ?

I. Introduire et limiter le droit musulman : la naissance du code du statut personnel

1.1. La cause : l'héritage du réformisme religieux anticolonnial
1.2. Les moyens : l’intégration de la juridiction islamique à l’ordre judiciaire, la restriction au statut personnel

2.2. Une justification traditionnlle : ijtihad et théorie du premier gouvernant





Extrait du document:

Au Maghreb, les premiers mouvements nationalistes vont chercher leurs consignes au Moyen-Orient et lui empruntent les nouveaux modèles proposés à la société musulmane, sans être insensibles aux valeurs positives que la modernité occidentale leur propose directement. Partant, toute une mentalité, jugée jusque-là conservatrice et rebelle aux modèles imposés par l’Occident s’ouvre aux innovations venues d’Orient. Le mouvement s’inscrit dans le rapprochement Machrek – Maghreb amorcé en 1918 : le Maghreb envoie des étudiants toujours plus nombreux parfaire leur formation musulmane ou arabe à Al Azhar ou dans les nouvelles universités du Caire, de Beyrouth, de Damas.

Commentaires