Le droit n'est-il l'expression que de rapports de force ? Dissertation by jessicadubos

Le droit n'est-il l'expression que de rapports de force ?
Dissertation qui analyse comment le droit et les rapports de force peuvent s'allier au sein d'une même société.
№ 10445 | 1,125 mots | 3 sources | 2008
Publié le mars 17, 2009 in Droit , Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le droit s'exprime, à première vue, comme rapports de force dans la justice. De même, les conflits entre individus à propos de droits individuels portent l'avantage au plus puissant. La notion de droit aspire donc à une justice, présente alors dans la société, donc, dans l'état civil. Seulement, le droit met fin à un état de guerre.
Peut-on alors affirmer qu'il s'oppose à la force, de par ses caractéristiques ?
Dans un autre temps, le droit, comme vu ci-dessus, se base sur des rapports de force, comment, alors, ces deux peuvent-ils s'allier au sein d'une société ?

Extrait du document:

Pour parler du droit, il faut savoir le définir. Le droit est l'ensemble des lois d'obligation et de permission au sein d'une société. Sans de telles règles, règnerait entre les individus la loi du plus fort. Chacun des désirs d'un corps physique, régit par le principe d'inertie, se confronterait à un autre désir ; on entrerait alors dans un monde d'agressions. Ce concept est présent dès le 17 ème Siècle avec Hobbes. En effet, il théorise dès lors la notion du contrat social, précédé d'un état de nature et suivi d'un état civil. Il identifie l'Homme à un corps physique soumis entièrement à ses désirs. Celui-ci, tend alors à sa conservation et à l'assouvissement de ses besoins.

Commentaires