Le langage a-t-il des limites ? Dissertation

Le langage a-t-il des limites ?
Dissertation se demandant si langage et pensée ne sont pas les deux faces d'une même réalité.
№ 25365 | 1,255 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le juil. 21, 2011 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans son Essai sur les données immédiates de la conscience, Bergson écrit « la pensée demeure incommensurable avec le langage ». Ce faisant, il exprime une théorie selon laquelle le langage serait limité. Ces constatations nous amènent à nous poser la question suivante : le langage a-t-il des limites ? En effet, langage et pensée ne sont-ils pas les deux faces d'une même réalité ?

1. Quelles sont les limites qu'ont pourrait attribuer au langage ?
2. Et, si elles sont avérées, ces limites constituent-elles un atout ou un poids pour le sujet ?
3. Enfin, sont elles naturelles ou est-ce notre culture qui impose ces limites ?

Extrait du document:

Le langage permet au sujet de savoir qu'il pense. Il apparaît donc que le langage joue un rôle important et le pouvoir que lui confère sa nature semble illimité. Ainsi, Delacroix lorsqu'il déclare « la pensée fait le langage en se faisant par le langage » insiste sur le fait que la pensée transcende le langage, mais est elle-même façonnée par le langage. Le lien pensée/langage est donc indiscutable et il ne peut y avoir de pensée sans langage et inversement. Hegel insiste d'ailleurs sur « l'objectivation » nécessaire de la pensée qui ne peut rester à l'état mental, comme l'a montré l'expérience désastreuse du docteur Mesmer.

Commentaires