Le langage est-il un instrument ? Dissertation by Lucie D

Le langage est-il un instrument ?
Dissertation s'interrogeant sur le statut du langage et cherchant notamment à déterminer si le langage peut-être considéré uniquement comme un moyen de communication.
№ 16270 | 2,605 mots | 0 sources | 2010
Publié le mai 29, 2010 in Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En pensant notre rapport au langage de manière spontanée, il peut apparaitre comme un outil. Il s'agit d'un lieu commun simpliste et partagé, le langage serait un outil de communication, un instrument. Parler d'instrument c'est penser le langage comme un moyen de concrétiser un certain but. En ce cas, il y aurait un but, et ce but serait au-delà du langage. Il sera à définir précisément : en raisonnant en terme d'instrument, on dira que le langage « sert à » exprimer, communiquer et fixer la pensée. On devra penser le logos, concept grec qui signifie à la fois langage et raison, et montre bien ce lien intime entre langage et pensée. Mais, il faut penser plus précisément l'idée d'instrument. L'instrument est un objet, voire une personne, dont on se sert en vue de réaliser un but, et qui nous est extérieur. Il faudra alors s'interroger sur la possible extériorité du langage par rapport à l'individu.


I/ Le langage a bien des fonctions, on pourrait le penser comme un instrument (communication, expression de la pensée, accès à la connaissance...)(Benveniste)
II/ Pourtant un véritable langage n'est pas un moyen (sinon sophistique)(Platon, Mallarmé)
III/ Le langage est constitutif du monde et de l'être, en ce sens il ne peut être considéré comme simple instrument (Hegel, Heidegger, Merleau-Ponty)

Extrait du document:

Elle se réalise dans les mots mais il n'y a pas de pensée claire avant. La seule distance entre les mots et la pensée est celle d'un effort de précision, de réflexion dans l'usage des mots. Il faut penser la possible trahison des mots, si, et seulement si, on leur fait trop confiance. L'imprécision, à cause de l'ambigüité intrinsèque du langage, peut trahir notre pensée et ainsi nous faire dire ce qu'on ne voulait pas dire.

Commentaires