Le langage impose-t-il des limites à la communication ? Dissertation by celine1926

Le langage impose-t-il des limites à la communication ?
Dissertation qui analyse s'il est suffisant de parler la même langue pour bien se comprendre.
№ 8021 | 1,980 mots | 10 sources | 2008
Publié le sept. 09, 2008 in Communication , Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On entend souvent parler de l'établissement d'une communication internationale, dans le sens où des personnes de nationalités différentes entrent en contact oralement. Le langage, principale marque d'oralité, serait donc une ouverture aux possibilités de la communication.
Cependant, les guerres sont l'exemple même d'un manque de communication, alors que tous les hommes disposent du langage : le langage semble faillir quant à une communication intégrale entre les hommes.

1. Le langage n'impose pas réellement de limite à la communication puisqu'on semble tout pouvoir dire

2. Le langage en n'étant qu'un outil impose forcément des limites à la communication

3. Le langage n'impose pas directement de limite à la communication mais il en impose surtout à l'expression de notre pensée et des sensations

Extrait du document:

Le langage en tant qu'expression de ma pensée ne limite pas la communication avec les autres. En effet, le langage permet de tout dire: il est le moyen d'extériorisation de ma violence et ne rien dire nous condamnerait à être violents. La psychanalyse, par exemple, donne la possibilité d'exprimer nos maux par des mots. Si les mots pour désigner notre mal ne viennent pas consciemment, Freud parle d'inconscient pour trouver la source du mal. Pour lui, rien de peut être caché indéfiniment et le langage perpétue la communication comme transmission d'un message.

Commentaires