Le libéralisme : horizon indépassable de la science économique ? Dissertation

Le libéralisme : horizon indépassable de la science économique ?
Dissertation qui explique en quoi le libéralisme peut constituer une limite pour l'économie réelle.
№ 19911 | 3,820 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le sept. 15, 2010 in Économie , Sciences Politiques
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« Tout en ne cherchant que son intérêt personnel, il travaille (ndlr. L'individu) souvent d'une manière bien plus efficace pour l'intérêt de la société, que s'il avait réellement pour but d'y travailler » (Adam Smith, in la richesse des nations tome II page 43). Autrement dit, en laissant les individus libres d'orienter leurs activités selon leur intérêt propre, on assure nécessairement l'intérêt de la société toute entière. On trouve la l'origine de l'idée que la société marchande capitaliste est la société de liberté par excellence, et, pour cette raison, la société d'efficacité par excellence.

1. Le libéralisme en tant qu'horizon indépassable de la science économique, lorsque celle-ci se consacre à l'étude de l'économie réelle
2. Les autres courants de pensée de la science économique et les raisons de leurs échecs dans l'économie réelle

Extrait du document:

On voit bien aujourd'hui l'influence de la théorie classique sur la sphère réelle de l'économie. Si nous prenons l'exemple du chômage on observe bien la tendance des pays occidentaux à faire diminuer le prix du travail pour parvenir à un équilibre de plein emploi, la thèse du chômage classique est donc prédominante. Pour les économistes classiques il existe un marché du travail sur lequel se rencontre une offre et une demande de travail (la demande émane des entrepreneurs qui exercent une demande tant que le salaire est inférieur à la productivité marginale du travail ; l'offre émane dans ouvriers qui comparent l'utilité provoqué par le salaire et la désutilité marginale du travail) ; la rencontre de la courbe d'offre et de la courbe de demande de travail va déterminer le prix du travail ainsi que la quantité de travail qui y est associée.

Commentaires