Le libre-échange est-il tout le temps un facteur de croissance pour tout le monde ? Dissertation by louisded

Le libre-échange est-il tout le temps un facteur de croissance pour tout le monde ?
Dissertation d'économie qui analyse les effets du poids du libre-échange sur la croissance.
№ 11469 | 3,110 mots | 9 sources | 2009
Publié le juin 10, 2009 in Économie , Relations Internationales
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis la Seconde Guerre mondiale, l'ouverture économique s'est accélérée sous l'égide du GATT ( en français AGETAC : Accord général sur les tarifs et le commerce), remplacé depuis 1995 par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dont l'objectif est de promouvoir le libre-échange. En effet, les exportations (et importations) mondiales de biens et de services croissent plus fortement que les produits intérieurs bruts des différents pays. Ainsi, les propensions moyennes à importer ou à exporter augmentent dans la plupart des pays.
Le libre échange est un système de commerce international reposant sur l'absence de barrières tarifaires et non tarifaires à la libre circulation des produits, des services, des travailleurs, des capitaux.

1/ Le libre-échange est parfois favorable à la croissance
A. C'est ce que montre l'histoire économique
B. Comment l'accroissement du commerce entraîne-t-il la croissance ?

2/ Mais ceci n'est pas valable tout le temps ni pour tous...
A. …pas tout le temps : certaines conditions doivent être réunies pour que le libre-échange soit favorable à la croissance
B. Cependant tout le monde n'en profite pas autant…

Extrait du document:

Il existe une corrélation entre le degré d'ouverture, la croissance des salaires et la croissance économique. En effet, si on étudie l'évolution, au cours des années 1990, du PIB par habitant et des salaires, dans les pays riches et dans les pays en développement selon leur degré d'intégration internationale (circulation des marchandises, des capitaux et des hommes), on observe bien que le degré d'ouverture, la valeur des salaires et la croissance économiques sont interdépendants (cf. annexe 1). Ceci peut être illustré par l'exemple des nouveaux pays industrialisés d'Asie du Sud-Est (les « 4 dragons » : Corée du Sud, Hongkong, Taiwan, Singapour).

Commentaires