Le mal est-il issu de la solitude ? Dissertation

Le mal est-il issu de la solitude ?
Dissertation se demandant s'il est possible d'affirmer comme Diderot « il n'y a que le méchant qui soit seul ».
№ 25721 | 1,380 mots | 3 sources | 2011 | FR
Publié le août 03, 2011 in Littérature , Philosophie , Littérature Etrangère
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En affirmant qu'« il n'y a que le méchant qui soit seul », Diderot semble considérer que la solitude est le propre du mal. De fait, nous verrons comment, dans Macbeth, Les Ames fortes et la Profession de foi du vicaire savoyard, le mal dérive toujours d'une certaine solitude. Nous verrons également que l'isolement est souvent le salaire du mal. Mais ces trois œuvres nous révèlent aussi que dans un monde traversé par le mal, la vie ne peut persister que sous la forme d'une solitude généralisée.

I. La solitude, origine du mal ?
II. L'isolement, salaire du mal
III. Le mal, révélateur de la solitude généralisée

Extrait du document:

Giono montre que le bien n'est pas moins solitaire que le mal. M. et Mme Numance, qui pourtant incarnent la générosité même, sont incompris des habitants de Châtillon et même du pasteur qui juge déplacées les charitables initiatives de Mme Numance. Ils finissent ruinés, M. Numance meurt et sa femme disparaît.

Commentaires