Le modèle des dimensions culturelles Dissertation by creedna77

Le modèle des dimensions culturelles
Dissertation de sociologie montrant l’importance de l’origine culturelle, phénomène fondamental qui affecte nos vies au quotidien.
№ 3122 | 3,500 mots | 4 sources | 2008
Publié le févr. 05, 2008 in Communication , Économie , Sociologie , Gestion
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis des décennies, la recherche tente de définir la culture. Les travaux de G.Hofstede aident à la prise en compte des différences culturelles entre les habitants de notre planète.
En effet, G. Hofstede a élaboré une grille culturelle fréquemment utilisée dans la sphère du management. Le matériau de l’enquête sur les différences de culture entre les pays, provient de réponses du personnel de multiples filiales IBM dans le monde à un questionnaire unique.
Celui-ci porte sur les valeurs personnelles liées à la situation de travail. Cette étude couvre soixante-douze filiales, trente-huit professions, vingt langues et deux périodes de temps. Le traitement statistique des données a permis de caractériser les problèmes communs à toutes les sociétés et d’émettre des postulats.

I. Le modèle des dimensions culturelles d’Hofstede : la culture et la programmation mentale
A- La distance hiérarchique
B- Individualisme et collectivisme
C- Féminité et masculinité
D- L’indice de contrôle de l'incertitude

II. Les négociations interculturelles et le marketing international
A- Négociations interculturelles
B- Marketing international

Extrait du document:

Chacun d'entre nous porte en lui des modes de pensée, de sentiment et d'action potentielle qui sont le résultat d'un apprentissage continu, notre "programmation mentale", c’est à dire un conditionnement généralement inconscient. Ces programmes mentaux trouvent leur origine dans les divers environnements sociaux rencontrés au cours d'une vie (famille, quartier, école, groupe de jeunes, lieu de travail et milieu de vie). Si la programmation commence dans l’environnement dans lequel grandit l’enfant, en général une famille, elle continue tout au long de la scolarité, et l’on ne peut comprendre ce qui se passe dans les écoles que si l’on sait ce qui se passe avant et après l’école. La programmation se poursuit dans le milieu de travail ; au comportement des cadres s’ajoute un effet de miroir du comportement des subordonnés. La politique et les relations entre les citoyens et les autorités sont le prolongement des relations vécues dans la famille, les études et le travail ; elles influent, à leur tour, sur ces autres sphères de la vie.

Commentaires