Le niveau d’instruction moyen et la mobilité sociale Dissertation by terfele

Le niveau d’instruction moyen et la mobilité sociale
Dissertation qui pose la question de savoir dans quelle mesure l’élévation du niveau d’instruction moyen de la population favorise la mobilité sociale.
№ 3291 | 1,520 mots | 1 source | 2006
Publié le févr. 08, 2008 in Sciences de l'Education , Sociologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans un contexte de chômage de masse, l'école et les diplômes qu'elle apporte, représente pour les individus un moyen d'accéder à un statut social valorisé.
Le niveau d’instruction moyen a certes augmenté au cours du siècle passé, le suivi d’étude est aujourd’hui chose courante pour les nouvelles générations; mais en observe t-on des effets positifs sur les possibilités pour un individu de voir évoluer sa position au sein de la société ?
Autrement dit, la hausse de la durée d’études et des effectifs scolarisés a-t-elle réellement réduit l’inégalité des chances dans la réussite scolaire et sociale ?


I) L’élévation du niveau d’instruction : facteur de mobilité sociale
A) L’égalité des chances comme principe démocratique
B) La recherche d’une société méritocratique et fluide

II) Les limites de la relation entre le niveau d’instruction et la mobilité sociale
A) Mobilité structurelle et dévaluation des diplômes
B) Influence du milieu et tendance à la reproduction sociale : obstacles à la mobilité

Extrait du document:

Pierre Bourdieu souligne la convergence existant entre la culture scolaire et la culture de la classe sociale la plus aisée. Les enfants de la classe dominant partent donc avec un avantage sur les autres élèves, ce dès le début de leur cursus scolaire, dans la mesure où la culture enseignée leur est familière. Ils possèdent de cette façon le langage adéquate ainsi que des aptitudes de raisonnement plus développées.
Disposant d’un capital économique supérieur, ils sont ainsi plus à même d’accéder à la culture et à du soutien scolaire en cas de besoin. A l’opposé les élèves issus de milieu populaire vivent la scolarisation comme une acculturation, voire une déculturation.
On assiste donc à travers l’école à un processus de reproduction sociale. L’école ne fait que maintenir les individus dans leurs milieux d’origine. Ainsi on constate que même à diplômes égaux, 83% des enfants de cadres diplômés du supérieur long accèdent à une profession supérieure ou intermédiaire en 2000, soit huit points de plus que les enfants d’ouvriers ayant pourtant obtenus les mêmes qualifications.
  • Dissertation se demandant comment se caractérise la mobilité sociale en France, et par quoi elle est freinée.
    № 19360 | 830 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui cherche à savoir comment se caractérise la mobilité sociale en France.
    № 23432 | 1,150 mots | 0 sources | 2011 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant si la société française peut être définie comme « parfaitement mobile », c'est à dire que l'origine sociale d'un individu ne déterminerait en rien sa position sociale. (pdf)
    № 18695 | 1,450 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires