Le passionné mérite-t-il d'être plaint ? Dissertation by Storme

Le passionné mérite-t-il d'être plaint ?
Dissertation de philosophie qui se demande en quoi le passionné peut être plaint alors qu'il semble s'infliger lui-même sa "souffrance".
№ 6092 | 1,530 mots | 0 sources | 2005
Publié le juin 01, 2008 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le passionné se voue corps et âme à sa passion. N’y a-t-il donc pas un danger dans ce dévouement obsessionnel ? Il implique tout son être dans l’unique objet qui donne un sens à sa vie.
Donc si les souhaits et les initiatives pris par le passionné échouent, ce dernier ne mérite-t-il pas de la compassion sachant que sa passion donne du sens à sa vie ? Ne doit-on pas compatir avec lui sachant que le passionné est esclave de sa propre passion et que par conséquent, il se sent parfois impuissant car il se trouve englué dans sa passion ?
Mais même si la passion est souffrance, n’engendre-t-elle pas aussi un certain plaisir ?
Et puisque le plaisir renvoie à une satisfaction désintéressée et nous offre la possibilité de découvrir notre liberté, le passionné n’éprouve-t-il pas un certain contentement à être voué à sa passion ?
C'est autour de ce paradoxe que ce document propose une réflexion pour tenter de répondre à la question.

Extrait du document:

Selon l’anthropologie Kierkegaardienne dans les Etapes sur les chemins de la vie, l’action religieuse est reconnaissable à la souffrance, c’est-à-dire au mouvement d’approfondissement dans l’existence qui caractérise le pathos existentiel. Bien plus l’homme religieux exige la souffrance, dans le même sens où l’homme immédiat demande le bonheur. Car tout comportement se doit d’être absolu, lorsqu’il s’agit d’un but ultime ; et vouloir absolument signifie vouloir l’infini ; ce qui est folie au sens de fini. Mais qu’est alors l’infini de Kierkegaard sinon cet autre, dont la présence nous hante dans l’incertitude de notre identité ? Donc qu’est ce que la passion sinon la soif de passion qui l’aveuglerait par laquelle toute frontière entre l’imaginaire et le réel se veut supprimer ?
  • Dissertation de philosophie qui pose la question de savoir si la passion est toujours un obstacle à l'exercice de notre raison.
    № 13064 | 1,220 mots | 0 sources | 2006 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire composé du premier discours du cinquième traité de l'ouvrage Senault, auteur du XVIIe siècle, et traitant des passions humaines.
    № 12583 | 1,085 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé portant sur toutes les interrogations essentielles pour une réflexion philosophique concernant le désir et la passion.
    № 6556 | 1,975 mots | 0 sources | 2008 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires