Le Premier Ministre britannique est-il plus puissant que le Président américain ? Dissertation by AV

Le Premier Ministre britannique est-il plus puissant que le Président américain ?
Dissertation qui se propose de comparer les pouvoirs respectifs du Premier Ministre britannique et du Président des Etats-Unis.
№ 2539 | 1,655 mots | 0 sources | 2007
Publié le janv. 09, 2008 in Relations Internationales , Droit , Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On a pu parler de « monarque » ou de « dictateur élu » pour qualifier le Premier Ministre britannique, à certaines périodes. Outre-Atlantique, le Président américain a également la première place des institutions de son pays dans l’opinion publique nationale et internationale. Ainsi, malgré leurs différences de statut politique, ces deux figures sont très puissantes dans leurs pays respectifs.
Si, à première vue, leurs prérogatives assez similaires leur lèguent une puissance à peu près équivalente, il semble pourtant que le Premier Ministre britannique soit plus puissant sur son territoire que ne l’est le président américain sur le sien.

I. La puissance du Premier Ministre britannique dans son pays et celle du Président américain dans le sien semblent assez similaires au vu des prérogatives qu’ils détiennent
A. Les deux hommes sont réellement à la tête du pouvoir exécutif et ont de multiples prérogatives exécutives…
B. … et des moyens d’action sur le pouvoir législatif

II. … Cependant, le Premier Ministre britannique semble, à certains égards, plus puissant dans son pays que ne l’est le Président américain dans le sien
A. Le système du « checks and balances » semble encore plus contraignant pour le Président américain que le parlementarisme britannique
B. Un président américain (G. Bush) actuellement moins puissant dans son pays que T. Blair

Extrait du document:

Tout d’abord, il est à noter que les deux hommes sont désignés de la même façon : le Premier Ministre britannique devient le leader du parti qui a été investi, et le Président américain est élu en obtenant la majorité absolue des délégués présidentiels qui ont, eux-mêmes été choisis par les électeurs (lors des primaires présidentielles). Dans les deux cas, la procédure ne ressemble pas moins à une élection directe par le peuple. La légitimité des deux hommes est donc la même sur ce point là. Il est vrai que le Président américain cumule, au contraire de son homologue anglais, les qualités de "Chef de l’Etat" et de "Chef du Gouvernement". Cependant, l’action uniquement symbolique de la Reine d’Angleterre, nous permet de dire qu’il pourrait en être de même pour le Premier Ministre en Grande-Bretagne. Ils sont, chacun dans leur pays, les véritables chefs du Cabinet : en Grande-Bretagne, le Premier Ministre ne peut être mis en minorité aux Communes que si son parti l’abandonne; aux Etats-Unis, le Président est entièrement libre de sa décision, le gouvernement ne pratique pas la collégiale et le Vice-Président a un rôle très effacé. En Grande-Bretagne, ils nomment leurs membres avec l’accord de la Reine. Outre-Atlantique, il faut l'accord du Sénat .

Commentaires