Le Président est-il un arbitre sous la Ve République ? Dissertation by docavolonté

Le Président est-il un arbitre sous la Ve République ?
Dissertation se demandant si le Président de la République respecte vraiment son rôle d'arbitre initial.
№ 20598 | 2,185 mots | 4 sources | 2010
Publié le oct. 24, 2010 in Droit , Sciences Politiques , Administration
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Lorsqu'à l'élection présidentielle de 2008, Nicolas Sarkozy est élu Président, sa vision de la Constitution parut quelque peu diverger des visions antérieures. La présence importante de conseillers et la prépondérance du secrétaire Général de l'Élysée, Claude Guéant témoigne de cette nouvelle vision. Dans cette logique, il s'agit de mettre le Président en première ligne dans la conduite de la politique de la Nation, ce qui détourne les fonctions attribuées au Président prévus initialement dans la Constitution de la Ve République.

I. La Constitution garantit le rôle d'arbitrage du Président
II. Des dérives constitutionnelles au simple rôle d'arbitre

Extrait du document:

Selon Michel Debré, le Président de la République a vocation à être « la clé de voûte » du régime. C'est de là qu'il tire sa légitimité. Aussi, il paraît incompatible pour le Président de concilier à la fois son rôle d'arbitre et de mener la politique de la Nation. Selon l'interprétation première de la Constitution et en particulier de l'article 5, son rôle est avant tout d'assurer la préservation de la Nation plus que de préserver la politique de la Nation (rôle qui doit être attribué au premier ministre).

Commentaires