Le primitivisme dans l'art du XXème siècle Dissertation

Le primitivisme dans l'art du XXème siècle
Dissertation se basant sur deux citations l'une de Jean Laude et l'autre de Paul Guillaume pour étudier les relations entre l'art "nègre" ou "primitif" et l'art moderne.
№ 22378 | 3,020 mots | 0 sources | 2010
Publié le janv. 31, 2011 in Arts Plastiques / Dessin , Arts , Histoire de l'Art
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le rôle exact de l'art dit « primitif » dans l'art du XX° siècle est difficilement mesurable, mais il semble qu'il ait été une des sources d'influence les plus importantes de l'art moderne. Ainsi, certaines des œuvres qui ont le plus marqué le siècle dernier sont liées à des objets non occidentaux. Pensons notamment à des œuvres de Picasso, Matisse, Klee ou Giacometti…Pour analyser l'importance de la découverte de l'art africain, nous allons appuyer notre étude sur deux citations. La première citation est de Paul Guillaume, elle est extrait de l'ouvrage « Le miracle nègre » (vers 1930) ; repris dans les Écrits de Paul Guillaume, Neuchâtel, Ides et Calendes, 1993, p. 59. Il cite : « “L'art nègre” a donné tant de vie à tant de peintres, à tant d'artistes ; il l'a conservée si simplement à l'art tout court qu'on peut considérer son apparition, sa révélation, en ce premier quart du 20ème siècle comme un de ces formidables événements qu'enregistre l'histoire des civilisations ». La deuxième citation est une citation de Jean Laude issu de, La peinture française (1905-1914) et “l'art nègre”. Contribution à l'étude des sources du fauvisme et du cubisme, Paris, Klincksieck, 1968, p. 19. Il affirme que : « Toute “révélation” concerne moins l'objet qui l'a provoquée ou qui en a été l'occasion que le contenu profond de ce que cet objet a permis de découvrir. Ce n'est peut-être pas “l'art nègre” que les artistes modernes découvrirent au début du siècle mais ce fut probablement l'art moderne qui se découvrit en découvrant “l'art nègre”. Loin d'être une révélation, “l'art nègre” apparaîtrait comme un révélateur ».

I- Les circonstances de la découverte de l'art primitif
II-Comment les artistes ont utilisé les objets de l'art africain et océanien dans leurs œuvres

Extrait du document:

C'est le cas des Demoiselles d'Avignon de Picasso. Une des têtes de femme notamment, ressemble très fortement à un type de masque de la région africaine d'Etoumbi. Pourtant, il est impossible que l'artiste ait pu voir ce genre de masque à l'époque. Les œuvres africaines qu'il a pu voir lui ont certes fait comprendre des principes de représentation plus abstraite du corps, mais la relation entre ce tableau et l'art africain est une relation d'affinité et non d'emprunt.

Commentaires