Le principe d'égalité des chances Dissertation by cecile69

Le principe d'égalité des chances
Dissertation sur les tenants et aboutissants du principe d'égalité des chances.
№ 21400 | 1,710 mots | 0 sources | 2010
Publié le nov. 29, 2010 in Droit
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les expériences conduites par des grandes écoles françaises pour élargir leur recrutement ou pour ouvrir le regard de leurs élèves à d'autres horizons sociaux ne manquent pas et ne laissent pas de soulever des controverses en révélant les inégalités qui traversent notre société. Or, l'égalité est inscrite dès l'origine dans le pacte républicain auquel les français sont attachés, autant que le sont d'ailleurs les peuples qui vivent en démocratie : l'égalité est l'essence même d'un régime démocratique. Mais, faisant le constat que l'égalité politique ne pouvait avoir de sens que si les inégalités de fait, matérielles, religieuses, sociales notamment, n'y faisaient pas obstacle, les démocraties ont élaboré aussitôt le principe d'égalité des chances. Ce principe guide l'action des gouvernements, quelle que soit la forme qu'ils ont adoptée en démocratie, pour que la vie démocratique devienne réalité. Mais l'égalité des chances est-elle réellement consubstantielle à la démocratie ? Les principes qui doivent guider l'action autant qu'ils sous-tendent le cadre d'analyse ne sont-ils pas fait pour connaître des exceptions comme des exemples étrangers le montrent ? Le principe de réalité s'impose parfois brutalement : dans une société travaillée par l'idéal égalitaire démocratique mais plus diverse qu'elle ne se pense et de surcroît minée par un chômage de masse, n'est-il pas temps de redéfinir les principes que l'on veut partager ?
Si le principe d'égalité des chances apparaît être un principe essentiellement démocratique, il n'en a pas moins été confisqué par certains pour leur seul usage, voire est devenu un alibi commode pour justifier d'inégalités pourtant indéniables (I).
Or, une société démocratique est travaillée par un idéal égalitaire que d'aucuns peuvent vivre comme une dépossession de leurs particularités : la refondation du principe d'égalité des chances doit permettre de dépasser les tentations de repli identitaire et d'éviter toute démagogie pernicieuse (II).

Extrait du document:

Le principe d'égalité des chances, essentiellement démocratique, a été très tôt affirmé : dès 1789, les États généraux français assemblés en constituante le proclament dans la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen. Non seulement les hommes demeurent égaux en droits, mais en outre, la Déclaration s'appuie sur le principe d'égalité des chances pour affirmer que l'accès aux charges publiques sera fonction des seuls talents et que la participation aux dépenses de la collectivité se fera à raison des facultés et capacités de chacun. Or, la déclaration de 1789 fait partie intégrante du bloc de constitutionnalité dégagé par le Conseil constitutionnel. De cette consécration au plus haut niveau juridique découle la garantie d'une mise en oeuvre effective du principe. Cependant, le principe d'égalité des chances a pu être confisqué. Il est même devenu un alibi pour masquer certaines discriminations. En tout cas, il s'accommode fort bien de la disparité des situations sociales.

Commentaires