Le processus de « moyennisation » de la société française est-il aujourd'hui en panne ? Dissertation by Ambre01

Le processus de « moyennisation » de la société française est-il aujourd'hui en panne ?
Dissertation s'interrogeant sur les inégalités des classes sociales en France dans le but de voir si le processus de moyennisation est toujours en constante évolution.(PDF)
№ 30391 | 1,000 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié le janv. 22, 2014 in Économie , Sociologie , Questions Sociales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La notion de « moyennisation » est apparue, dans un premier temps, avec Alexis de Tocqueville (sociologue français du XIXe siècle) mais le concept en lui-même va naître grâce à Henri Mendras (sociologue français du XXe siècle). Selon Mendras, la société se diviserait en trois catégories : l'élite, les divers et la pauvreté. La catégorie dénommée « divers » comprend une constellation populaire (la plus importante), une constellation centrale et les indépendants. Au fil des décennies, les sociétés évoluent en raison du contexte social et économique du pays. Ainsi, depuis la crise financière qui a touché de nombreux pays dans le monde (dont l'Europe), la France souffre et évolue. De nouvelles tendances apparaissent et les mentalités changent même si dans le fond il y aura toujours des personnes plus riches que d'autres et malheureusement des personnes dans le grand besoin. L'actualité fournit de nombreux exemples de dénonciation d'inégalités.

I] En quoi a consisté le processus de moyennisation ?
II] Pourquoi peut-on aujourd'hui douter de la moyennisation ?

Extrait du document:

Certaines inégalités économiques et sociales se maintiennent, voire connaissent un nouvel essor : c'est particulièrement vrai pour les inégalités patrimoniales, mais également pour les inégalités de revenus, avec notamment, la multiplication des situations de travail précaire qui creuse les écarts, mais aussi, et surtout, le chômage qui touche une très grande partie de la population active de la France. De plus, le processus de tertiarisation (qui se poursuit) est de moins en moins qualifiant.

Commentaires