Le progrès technique Dissertation

Le progrès technique
Dissertation qui analyse le progrès technique, ses effets bénéfiques, ses limites, mais surtout ses répercussions sur la croissance.
№ 17426 | 7,040 mots | 17 sources | 2010
Publié le juin 29, 2010 in Économie , Histoire , Relations Internationales
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il a fallu attendre le vol d'Icare en 1903 pour voir le premier décollage d'un engin plus lourd que l'air (mis au point par les frères Wright) entrer dans l'histoire de l'aviation. En effet, pendant plusieurs décennies, l'homme a essayé de réaliser son plus grand rêve, voler dans le ciel sans y être parvenu. Plusieurs inventeurs tels que Otto Lilienthal, Percy Pilcher, John Joseph Montgomery ont participé à l'élaboration d'appareils qui permettraient de planer. Leurs inventions et l'étude de l'aérodynamisme ont permis de mettre au point des avions toujours plus performants, si bien qu'aujourd'hui, les Boeing sont capables de voler près de 23 heures sans escales, parcourant ainsi plus de 20 000km. Désormais, l'activité du secteur aéronautique est en plein essor. En outre, il y a plus de 650 aérodromes en France et le chiffre d'affaire général de ce secteur est estimé entre 150 et 500 millions d'euros (selon différentes sources). Avec 1800 vols quotidiens, Air France est l'une des compagnies mondiales les plus importantes pour le transport de passagers et plus de 73 000 salariés contribuent chaque jour à la faire évoluer. Autrement dit, le progrès technique, qui constitue l'ensemble des éléments permettant d'améliorer les méthodes de production et d'accroitre la productivité, ainsi que les innovations, sont le fruit d'une intense activité du genre humain et ont permis de développer des nouveaux secteurs d'activité.

I / Le progrès technique, un stimulateur de croissance
II / Les limites du progrès technique

Extrait du document:

Nous savons que le progrès technique a pour but explicite d'économiser du travail dans la fabrication d'un bien ou d'un service, donc pour fabriquer le même bien, on utilisera moins de travail qu'avant son introduction. On voit donc clairement qu'il diminue la quantité de travail par unité fabriquée. De plus, on a également économisé de l'argent dans la mesure où l'on a économisé du facteur travail pour fabriquer la même quantité voire plus. Les économies sont soit placées, soit investies, soit redistribuées aux salariés en baissant le prix du produit ou en augmentant les salaires (de ces deux manières, leur pouvoir d'achat augmente), toujours dans l'optique d'accroître les gains de productivité.

Commentaires