Le réalisme, selon Sollers Dissertation

Le réalisme, selon Sollers
Dissertation basée sur une citation de Sollers et se demandant s'il existe une place dans l'écriture pour la vérité, pour la description du réel tel qu'il est ou, au contraire, le réalisme relève d'un conformisme.
№ 25726 | 1,825 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le août 03, 2011 in Littérature , Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le réalisme apparaît tel un dogme, une règle à ne pas enfreindre. L'importance du devoir, du paraître, apparaît dans la critique suivante de Sollers : « le prétendu réalisme (…) ce préjugé qui consiste à croire qu'une écriture doit exprimer quelque chose qui ne serait pas donné dans cette écriture, quelque chose sur quoi l'unanimité pourrait être réalisée immédiatement. Mais il faut bien voir que cet accord ne peut porter que sur des conventions préalables, la notion de réalité étant elle-même une convention et un conformisme, une sorte de contrat tacite passé entre l'individu et son groupe social ». Ainsi, le réalisme ne serait qu'un « devoir être », une imitation du monde réel imposée par des conventions établies telles des normes à ne pas enfreindre. Il serait dominé par le principe de vraisemblance, de représentation des choses telles qu'elles devraient être. D'où l'importance du signe, de l' »avoir-été-là » des choses selon Barthes, qui donne tout son sens à la parole, et produit par là un effet de réel. Car c'est bien une illusion que produit le réalisme ici présenté, l'illusion d'un réel qui n'est pas présenté tel qu'il est, mais tel qu'il devrait être.

Le réalisme est avant tout la représentation du réel en tant que vraisemblable, et non de façon véridique. Mais le réalisme n'est pas qu'une simple conformité à l'opinion, place est laissée à la subjectivité de l'écrivain et à une représentation du réel tel qu'il est.

Extrait du document:

Le réalisme n'est donc qu'une peinture de la réalité, un « effet de réel » selon Barthes, une illusion, qui donne à voir le réel non tel qu'il est, mais tel qu'il doit être, afin de répondre aux conventions littéraires, mais aussi sociales, préalablement mises en place. Ainsi, Molière, dans l'ensemble de ses œuvres, écrit avant tout pour plaire à un public donné, et satisfaire ses préjugés et ses habitus.
  • Etude qui analyse les limites de la démocratie selon Rousseau, qui repose sur des principes essentiels et uniques.
    № 4439 | 1,350 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation sur les liens entre l'homme et l'animal selon une citation de Pierre Guénancia dans la Revue "Milieux", 1986.
    № 21235 | 1,715 mots | 0 sources | 2010 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation concernant la reflexion de Maupassant sur les comportements humains notamment sur la sauvagerie humaine.
    № 26804 | 4,690 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    12,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires