Le rire est-il toujours transgressif ? Dissertation by charlienn

Le rire est-il toujours transgressif ?
Dissertation sur le rapport entre rire et transgression, soulignant le rôle particulier qu'a pris le rire dans nos sociétés.
№ 25581 | 2,580 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le juil. 28, 2011 in Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En écrivant que « le sage ne rit qu'en tremblant », Bossuet souligne un double aspect du rire : si le sage rit, c'est qu'il n'y a pas d'opposition fondamentale entre rire et sagesse, et pourtant le fait de trembler montre que le rire semble impliquer une forme d'audace, de prise de risque, de subversion. Les médias témoignent au quotidien de ce caractère subversif du rire : les moqueries et imitations des hommes politiques s'enchainent, et toute forme d'autorité semble anéantie par ce rire, qui semble se développer et être valorisé dans nos sociétés.

1. Les différents genres de rire pour voir s'ils ont tous un aspect transgressif, et nous verrons alors que le rire possède intrinsèquement un caractère de subversion
2. Paradoxalement, cette transgression qu'implique le rire est au service d'une régulation des mœurs, donc d'une forme de control de la société : le rire a donc un aspect convenu
3. Cet aspect convenu du rire est particulièrement développé dans nos sociétés : il faudra donc étudier les mutations qu'a subi le caractère subversif du rire.

Extrait du document:

La transgression correspond au fait de ne pas respecter un ordre établi, la plupart du temps en s'y opposant de manière volontaire. Elle est toujours transgression vis-à-vis d'une autorité, que ce soit celle d'une loi, d'une instance, des idées ou simplement l'autorité d'autrui. Cette définition permet de mieux saisir l'aspect transgressif du rire : en effet par définition le rire est refus du sérieux, donc de l'autorité. Le rire désacralise, rend vulnérable un individu ou une instance en révélant son caractère risible. L'homme qui rit rabaisse cette autorité en se plaçant lui-même en position de supériorité vis-à-vis d'elle.

Commentaires