Le sacre est-il constitutif de la royauté ? Dissertation by Doulyazal

Le sacre est-il constitutif de la royauté ?
Dissertation d'histoire du droit sur l'acquisition de la royauté par la cérémonie du sacre.
№ 10701 | 1,900 mots | 0 sources | 2009
Publié le avr. 19, 2009 in Histoire , Droit
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Pépin le Bref est le fondateur de la nouvelle dynastie royale des Carolingiens. En 751, il est le premier roi sacré. Cette cérémonie du sacre rappelle les rois juifs de la Bible, comme David. Progressivement, les monarques successifs utilisent les insignes reçus lors du sacre pour se différencier des simples seigneurs, et ce sacre s'affirme comme un acte indissociable de la fonction royale. C'est dire alors que le sacre devient une cérémonie au cœur de la prééminence royale : même plus puissants que lui, pendant toute la féodalité, les princes territoriaux ne songent pas à remplacer le roi. Se pose un problème juridique : le sacre fait-il le roi ? Un épisode traduit clairement le changement de nature qui va peu à peu s'opérer : depuis la mort de Saint Louis, le sacre a perdu sa valeur constitutive. Dès la mort du roi, l'armée a reconnu Philippe comme successeur, le sacre n'ayant lieu qu'un an plus tard en 1271. Néanmoins, dans l'imaginaire collectif médiéval, le roi reste celui qui est sacré, comme en témoigne la vision de Jeanne d'Arc.

I) Le sacre créateur de pouvoir
A) « le sacre fait le roi »
B) Le roi «très chrétien » ou la valorisation religieuse

II) Le sacre confirmatif du droit
A) « Le roi est mort, vive le roi » : succession instantanée et dévolution immédiate de la couronne
B) La dévolution spécifique de la couronne : la stabilité consolidée par de nouveaux principes


Extrait du document:

Le 1er capétien, Hughes Capet, élu roi des francs à Senlis en 987 par une assemblée de ses pairs. Celui-ci désigne, quant à lui, son fils aîné pour lui succéder : c'est le principe du rex designatus (roi désigné). Le temps et l'usage vont ensuite asseoir le principe d'hérédité. L'apparition des lois fondamentales du royaume qui encadrent la monarchie et surtout les lois de succession, va contribuer à la persistance de ce principe. Le sacre jadis pleinement constitutif de la royauté, vient à présent en confirmation de celle-ci. De plus, d'autres principes viennent à présent affirmer la légitimité du pouvoir royal. L'épisode le plus démonstratif se présente lorsque le roi Philippe Auguste, par la victoire de Bouvines en 1214 triomphe du roi d'Angleterre. Cette victoire acquise aurait pu suffire pour assurer à ses successeurs la légitimité du trône. Philippe Auguste va devoir évoquer l'ascendance carolingienne. Par sa mère Adèle de Champagne, il descend de Charlemagne.

Commentaires