Le syndicalisme, une convergence européenne ? Dissertation by Clothilde

Le syndicalisme, une convergence européenne ?
Dissertation qui analyse si les objectifs recherchés par les différents syndicalismes convergent dans le même sens.
№ 6634 | 2,795 mots | 0 sources | 2008
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le syndicalisme ne présente de 1850 à 1914 qu’une convergence européenne partielle. Force est de constater son caractère divers à la veille de la première guerre mondiale. En effet, il apparait clairement que les syndicats européens agissent dans une même dynamique mais selon des modalités différentes. Le caractère national reste prépondérant dans les traditions syndicales européennes.
De plus, le syndicalisme est souvent divisé au sein de chaque nation par des logiques différentes, plusieurs types de syndicalismes coexistant dans chaque pays.
Cependant, si le syndicalisme est traversé par des idéologies différentes, tant du point de vue internationale que nationale, il n’en reste pas moins une force importante qui se développe considérablement à la fin du XIXème siècle dans les sociétés européennes.

I- Il apparaît que le syndicalisme en Europe provient d’une même dynamique dans la seconde moitié du XIXème siècle
A- Autorisation progressive des syndicats dans toute l’Europe
B- Elargissement du recrutement syndical: vers un « phénomène de masse » européen?
C- Une restructuration et une européanisation du syndicalisme européen

II- Cependant, le syndicalisme européen est divisé et traversé par des idéologies différentes
A- Un syndicalisme radical : la voie révolutionnaire
B- Une voie moins radicale : le syndicalisme unioniste anglais
C- Des syndicalismes plus modérés : le syndicalisme réformiste et le syndicalisme chrétien

Extrait du document:

Le syndicalisme naît dès la fin du XVIIIème siècle en Europe avec la révolution industrielle et se développe tout au long du XIXème siècle. Il s’agit selon S. et B. Webb d’ « une association permanente de salariés dont le but est de maintenir ou d’améliorer leur conditions d’emploi ». Ce phénomène, s’il naît avec la concentration ouvrière induite par la révolution industrielle, est indissociable de la pensée libérale qui permet aux revendications sociales typiques de surgir. Le syndicalisme peut aussi bien comprendre des syndicats ouvriers, des syndicats patronaux que des syndicats de professions libérales. Cependant, on ne considéra ici principalement le syndicalisme ouvrier en tant que composante majeure du mouvement ouvrier, mouvement qui désigne l’ensemble des organisations et des actions ouvrières qui se développent au XIXème siècle.

Commentaires