Le théâtre peut-il encore raconter des histoires ? Dissertation

Le théâtre peut-il encore raconter des histoires ?
Dissertation se demandant si le théâtre contemporain est caractérisé par une nouvelle manière de raconter des histoires autrement dit par un nouveau schéma actanciel.
№ 28445 | 2,215 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le juin 05, 2012 in Danse et Théâtre , Histoire , Arts
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Lorsque l'on se demande si le théâtre peut encore raconter des histoires, on songe en premier lieu à l'opposition entre les théâtres antique et classique et le théâtre moderne. En effet, le théâtre classique se caractérise par un schéma narratif qui obéit à des conventions d'écriture très précises. Que l'on parle de Sophocle et de la tragédie œdipienne ou du Marivaudage du XVIIe siècle, on retrouve dans ces œuvres une intrigue omniprésente essentielle au sens de la pièce. Dans les années 50, le théâtre connaît un virage artistique inédit avec la naissance du théâtre de l'absurde, genre marqué par le traumatisme universel engendré par la seconde guerre mondiale. Ce courant artistique théorisé par Antonin Artaud dans le « Théâtre et son double » va influencer les productions théâtrales de son siècle aussi bien celles de Samuel Beckett que celles d'Eugène Ionesco – dramaturges prépondérants du genre – . Ce courant se caractérise par la rupture avec les genres théâtraux qui l'ont précédé, notamment à travers l'apparente absence de contenu dans les intrigues proposées par ces auteurs. Autrement dit par l'inexistence d'« histoire » au sens classique du terme.


I- Les règles propres aux représentations théâtrales antérieures aux années 50 et à la naissance du théâtre de l'absurde
II-L'évolution de ces conventions dans le théâtre contemporain et notamment dans « La clôture de l'amour », « Ex Vivo in Vitro » et « Onzième »
III-Comment le théâtre moderne propose une nouvelle définition du schéma actanciel permettant de raconter une histoire dans une représentation

Extrait du document:

Dans les années soixante, Greimas linguiste russe d'origine lituanienne célèbre pour son ouvrage Sémantique structural (dans lequel il propose le modèle actanciel, inspiré des théories de Propp, théoricien russe qui s'attacha à analyser la structure actanciel des contes dans « La morphologie du conte » du XX). Le modèle actantiel est un dispositif permettant, en principe, d'analyser toute action réelle ou thématisée (en particulier, celles qui sont dépeintes dans les textes littéraires ou les images). Dans le modèle actantiel, une action se laisse analyser en six composantes, qui sont nommées actants.

Commentaires