Le totalitarisme Dissertation by rinmou

Le totalitarisme
Dissertation qui pose tout d'abord les principes et valeurs du totalitarisme, puis s'intéresse aux similitudes et aux différences des régimes totalitaires.
№ 2810 | 1,270 mots | 0 sources | 2007
Publié le janv. 23, 2008 in Histoire , Relations Internationales , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le XXème siècle marque l'arrivée de nouveaux régimes politiques radicaux.
En Russie, la Révolution Bolchévique a triomphé dès Novembre 1917, mais Staline confisque le pouvoir pour instaurer sa dictature.
Mussolini est désormais le «Duce» à partir de 1922, il impose le fascisme en Italie.
Enfin, Hitler parvient au pouvoir en Janvier 1933, suite au «diktat» et à la crise qu'a connue l'Allemagne.
Partageant le nom «totalitarisme», ces trois régimes se caractérisent par «une idéologie, un parti unique dirigé par un seul homme, une police terroriste, le monopole des communications et celui des armes, et une économie centralisée» (Carl J.Friedrich et Zbigniew Brzezinski,1956).

1. Les principes et valeurs du totalitarisme
2. Les similitudes de ces régimes
3. Les différences

Extrait du document:

La politique n'est plus le lien d'expression du pluralisme, mais un moyen d'encadrement des populations. Or un tel projet implique un parti unique, un état fort et omniprésent et à leur tête, un chef incontesté et infaillible, exprimant une vision collective grâce à des talents oratoires. Sacrifiant, au mépris de toute rationalité, le présent à l'avenir, il vise à donner naissance par la persuasion et la terreur à une humanité nouvelle.
Une telle propagation de cette idéologie doit être sur toutes les formes de la vie collective pour qu'elle soit efficace. Qu'il s'agisse de célébrer la réalisation du "Plan quinquennal en quatre ans" en URSS, le "réarmement allemand" ou les "batailles pour la production" en Italie, la propagande est omniprésente.
La presse est étroitement contrôlée et la radio d'Etat pénètre dans tous les foyers. Goebbels, Jdanov ou Gentile édifiant le peuple, ils s'adressent à la sensibilité plus qu'à la raison.

Commentaires