Le travail, au coeur de l'intégration sociale Dissertation

Le travail, au coeur de l'intégration sociale
Dissertation qui traite des formes de solidarité autres que le travail, qui permettent l'intégration sociale.
№ 11473 | 1,480 mots | 0 sources | 2008
Publié le juin 10, 2009 in Sociologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans une société où plus de 90% des actifs sont des salariés, le travail semble au cœur de l'intégration sociale. Cette dernière est caractérisée par la densité du lien social qui lie les individus ; le lien social est alors tout ce qui lie les individus et leur permet de vivre ensemble autant sur le plan économique que social, politique ou culturel.
A l'heure où le travail est remis en cause, il n'en reste pas moins un facteur essentiel de l'intégration sociale de l'individu et constitutif de l'identité de l'individu, particulièrement à l'âge adulte.

Extrait du document:

Tout d'abord, le travail est ce qui permet à l'individu de bénéficier d'un salaire et donc ce qui lui permet d'être intégré économiquement. La fragilisation du lien social se fait en effet à cause de la rupture du lien marchand causé la plupart du temps par le chômage. Si un individu est au chômage, il ne bénéficie pas de revenus lui permettant de vivre correctement. Selon Robert Castel, la rupture du lien marchand peut mener à l'exclusion sociale à travers tout un processus de désaffiliation sociale et d'anomie. Sans parler de rupture du lien marchand, la pauvreté monétaire induit une précarité d'existence et empêche l'accès aux normes de consommations collectives. Ainsi, une personne qui n'a pas de travail et qui ne vit que grâce aux indemnités chômage, par exemple, ne pourra pas avoir accès aux normes de consommations collectives et aller comme elle le souhaiterait au cinéma ou pratiquer des activités culturelles ou associations qui lui permettraient pourtant de rencontrer des personnes et donc de s'intégrer plus directement à la vie sociale.

Commentaires