"Le travail du poète est essentiel et divin" selon Apollinaire Dissertation by ALGAU

"Le travail du poète est essentiel et divin" selon Apollinaire
Dissertation qui pose la question de savoir quel est l'enjeu de la création poétique pour Apollinaire.
№ 8995 | 3,655 mots | 0 sources | 2008
Publié le nov. 23, 2008 in Littérature
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le poète considère la création poétique non pas comme un simple divertissement, mais comme quelque chose dont le monde ne peut pas se passer. Il choisit la poésie comme exutoire de ses souffrances, et la création implique une sorte de supériorité sur l'humanité.

I. Le travail du poète

1) Etymologie : la souffrance du poète
2) Le pouvoir de la douleur (implique souffrance créatrice)
3) L'importance de l'imagination

II. L'essentiel de la poésie

1) La recherche de l'essentiel du monde
2) La quête d'identité
3) La quête de l'unité perdue/désir de retrouver l'harmonie perdue du monde

III. Le poète démiurge ?

1) Le pouvoir d'ubiquité
2) La question de la création
3) Le poète tout puissant/la mémoire du poète

Extrait du document:

Depuis la remise en question de la poétique d'Aristote, la création poétique et le rôle du poète suscitent plusieurs interrogations. Ces notions évoluent au cours des siècles. Guillaume Apollinaire, poète du 20 ème siècle, écrit ainsi dans une lettre à Lou : «Je sais que ceux qui se livrent au travail de la poésie font quelque chose d'essentiel, de primordial, de divin»...
(...) Comme nous l'avons rapidement évoqué en introduction, le mot «travail» est issu du latin populaire «tripalium», qui désignait un instrument de torture. Or, Apollinaire est un homme qui souffre de part sa vie douloureuse. Tout d'abord, on peut parler chez lui d'une certaine marginalité : il est l'enfant illégitime de deux personnes issues de la noblesse, et son père refuse de le reconnaître. Il est donc «l'enfant déshérité». Et lui-même illustre très bien cela dans "Le larron" : «Maraudeur étranger malhabile et malade. Ton père fut un sphinx et ta mère une nuit».
Apollinaire est prisonnier de sa souffrance, et la seule manière pour lui de pouvoir y échapper est d'oublier. Mais il a choisi la création comme exutoire, et pour pouvoir créer, il ne faut pas oublier ! La mémoire est constitutive de l'être et donc essentielle à la création poétique mais elle est aussi source de souffrance dans laquelle elle enferme : cet alliage est cependant indéniablement une source de création, d'où l'emploi par Apollinaire du mot «travail»...
  • Commentaire du poème « Mai », d'Apollinaire s'interrogeant sur la manière dont le poète parvient à s'approprier une topique.
    № 28126 | 1,535 mots | 0 sources | 2012 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du poème « Marie », tiré du recueil 'Alcools', d' Apollinaire dont le thème dominant est l'amour.
    № 16180 | 1,120 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation à partir d'une citation de Victor Hugo se demandant en quoi le travail du poète permet de définir un domaine de poésie illimité.
    № 31193 | 5,310 mots | 0 sources | 2012 | FR | détails
    12,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires