Le travail est-il forcément un facteur d'aliénation pour les hommes ? Dissertation

Le travail est-il forcément un facteur d'aliénation pour les hommes ?
Dissertation de philosophie se demandant en quoi le travail est important pour l'homme, et s'il ne l'est pas qu'est ce qui nous en donne l'impression.
№ 17537 | 2,170 mots | 0 sources | 2009
Publié le juin 30, 2010 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Toute notre vie la société nous prépare à travailler. On semble trouver notre identité dans l'emploi qui nous est attribué, du moins nous nous caractérisons volontiers par notre catégorie socio-professionnelle. Lorsque quelqu'un nous demande ce que nous faisons dans la vie, nous répondons rarement je suis père, fille, fiancée, mère, artiste, musicienne, si tel est notre passion, ou encore je lis j'écris. Ce fait révèle beaucoup sur la place de notre emploi, ou futur emploi pour les étudiants, dans nos vies. Nous pouvons donc nous demander ce qu'est le travail et essayer de le définir pour mieux comprendre les conséquences de sa présence dans nos vies. Nous déterminerons également si l'homme a toujours travaillé et sinon quand a t-il commencé et pourquoi. Tous ces éléments pourraient expliquer l'obligation au travail que nous avons. Une obligation peut elle permettre une identité dans son accomplissement ? Et si non, ne risquons nous pas de nous perdre nous même ? Et si cela est ce applicable à tous travaux ou cela ne s'applique t-il qu'à certains métiers ? Une différence dans l'obtention d'identité peut-elle se faire entre travail manuel et travail intellectuel ou la différence se fait elle ailleurs ? Nous pouvons également nous demander ce que l'apport de techniques dans le travail à emmener comme nouvelles notions? Cela empêche t-il l'aliénation des hommes par le travail ou au contraire le favorise t-il ?

Extrait du document:

Le mot travail désigne l'effort, l'application nécessaire pour faire quelque chose. Son origine latine, tripalium, désigne un instrument de torture ce qui implique que le travail soit éprouvant. En italien Lavora de son origine latine Labor qui signifie la fatigue, la peine et qui a donné laborieux en français ainsi que le labeur qui a été considéré comme synonymes de travail pendant longtemps, aujourd'hui il désigne surtout le travail manuel.

Commentaires