Le travail est-il, pour l'homme moderne, un droit ou bien une fatalité ? Dissertation by Floralia

Le travail est-il, pour l'homme moderne, un droit ou bien une fatalité ?
Dissertation qui s'intéresse à la définition et à la signification du travail pour l'homme.
№ 15070 | 1,880 mots | 0 sources | 2010
Publié le avr. 22, 2010 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

A une époque où la tendance est au temps libre et aux loisirs, le travail semble occuper une place relativement négative dans la vie de l'homme. Il est passé du statut d'indispensable à celui d'une obligation pénible, une sorte de corvée inévitable à laquelle il faut se résigner. Il est vrai que travailler, dans un premier sens, c'est exercer une activité qui exige un grand nombre d'efforts pénibles, tant sur le plan physique que psychique. On peut ici se rappeler que le mot même « travail », de par son étymologie (« tripaliare » qui signifie « torture » en latin), renvoie à cette notion de peine. Le travail apparaît donc comme une triste nécessité que l'homme accomplit dans la souffrance.

I - Le travail comme fatalité
II - Le travail comme droit
III - Le travail comme nécessité existentielle

Extrait du document:

Mais cette édification de la liberté n'est pas uniquement individuelle, elle a aussi une dimension humanisante, notamment grâce à la division du travail. En effet, la répartition des tâches ne conduit pas essentiellement à une production plus importante mais une meilleur production : on privilégie la qualité et non la quantité.

Commentaires