Le travail n'est-il qu'une contrainte ? Dissertation

Le travail n'est-il qu'une contrainte ?
Dissertation analysant les éléments qui justifient le côté contraignant du travail.
№ 18437 | 1,125 mots | 0 sources | 2010
Publié le juil. 31, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au sens premier, c'est-à-dire en ne regardant strictement que le point de vue biologique et physique, le travail est un moyen qui a permis à l'homme depuis la nuit des temps de répondre à ses besoins vitaux, à savoir se nourrir, se vêtir, se loger. Mais cette définition ne limite-t-elle pas la fonction du travail, impliquant ainsi une question : Le travail n'est-il qu'une contrainte ? Autrement dit, le travail reste-t-il au stade d'une simple nécessité de survie, une sorte d'obligation afin de répondre à des besoins physiques, et voire même à des devoirs moraux ? Doit-on y voir alors une sorte d'obligation impliquant ainsi un certain manque de liberté de part quelque chose que l'on fait malgré nous, contre notre volonté ?

1. Le travail vu d'un point de vue négatif
2. Le travail comme formateur de l'homme
3. N'y a-t-il pas des aspects dangereux dans la question du progrès du travail et de la technique ?

Extrait du document:

Dans l'antiquité grecque, il y avait un réel mépris vis-à-vis du travail, et non pas parce que ce dernier était réalisé uniquement par les esclaves. Au contraire, l'esclavage était justifié par ce mépris. On s'en échappait en s'occupant de la cité via la politique, en ayant des loisirs, notamment le sport. Dans la première partie de La dialectique du maître et de l'esclave de Hegel, deux hommes se regardant en chien de faïence doivent lutter, sans écarter la possibilité d'une mort, pour être reconnu de l'autre et être plus qu'un animal : un humain.

Commentaires