Les agences de notation ont-elles un avenir ? Dissertation

Les agences de notation ont-elles un avenir ?
Dissertation se demandant si le crédit accordé aux agences de notation financières, et par extension leur jugements, sont représentatifs d'une crédibilité structurelle.
№ 29264 | 2,000 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le janv. 29, 2013 in Économie , Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le 11 juillet 2011, lors de l'inauguration de l'Autorité européenne des marchés financiers (Esma), Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur a déclaré : « La Commission fera de son mieux pour soutenir directement ou indirectement l'émergence de nouveaux acteurs. Avec, en creux, une idée qui a déjà ses partisans au Parlement européen de créer rapidement une agence de notation européenne ». Une agence de notation, ou agence de notation financière, est une entreprise ou institution chargée de la notation financière des collectivités ou des entreprises selon certains critères définis par une réglementation ou des acteurs du marché. Dans la conjoncture actuelle, les « Big Three », les trois plus vieilles agences de notation américaines font l'apanage des médias, principalement du fait de la dégradation de la note française, le vendredi 13 janvier, par l'agence Standards and Poor's. Cette dégradation de la note de certains pays européens ravive les débats sur la question de la légitimité de ces agences, et de leur avenir possible en tant que décideurs et juge de la solvabilité des entreprises et des états.

I) L'agence de notation financière, un organisme de référence indépendant, s'inscrivant dans un mécanisme de conseil et de jugement
II) Les agences de notation ne sont pas totalement indépendantes, et l'ampleur de leurs décisions témoigne de la présence d'une forte crise de confiance

Extrait du document:

La discontinuité des notations, alors que ces mêmes notes influencent les cotations continues peut provoquer des brusques variations de cours. C'est la crise financière de 2008 qui réellement remis en question l'indépendance des agences de notation car de nombreux investisseurs ont mis en avant le manque de réactivité de ces dernières et par extension l'inexactitude de leur note. En 2001, la société Eron est notée par les agences en catégorie « investissement » alors qu'elle fait faillite moins d'une semaine plus tard. La crise des subprimes a mis en évidence que les « Big Three » avaient pendant de nombreuses années notées les placements de type CDO en catégorie « AAA » avant de se rendre compte qu'il fallait brutalement l'abaisser.

Commentaires