Les attributions traditionnelles du Président de la République Dissertation by nanou06

Les attributions traditionnelles du Président de la République
Dissertation qui se demande de quelle manière s'organisent les attributions traditionnelles du Président de la République.
№ 11159 | 1,750 mots | 0 sources | 2009 | FR
Publié le mai 24, 2009 in Droit , Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Lorsque l'on évoque les termes de Président de la République, il s'agit du titre donné au chef de l'Etat dans une République. Celui-ci possède des attributions traditionnelles, appelées aussi pouvoirs partagés. Cela signifie que l'exercice des pouvoirs du Président nécessite un contreseing du Premier ministre ou du ministre concerné. Ce sont des pouvoirs dont le Président n'est pas le maître. Il s'agit d'un mécanisme typiquement parlementaire au sein duquel le chef de l'Etat est irresponsable politiquement et n'exerce que des fonctions formelles. En revanche, le contresignant (Premier ministre ou gouvernement) endosse la responsabilité politique de la décision prise avec le Président de la République.

I/ La participation au pouvoir normatif du Président de la République
A. Sa participation dans le domaine du législatif
B. Sa participation dans le domaine de l'exécutif

II/ Les pouvoirs de désignation
A. La désignation des membres du Gouvernement
B. La désignation aux pouvoirs supérieurs de l'Etat

Extrait du document:

Les constituants de 1958 on opté pour un régime parlementaire dualiste avec un Président de la République aux pouvoirs renforcés. Le Président de la république est la «clé de voute» des institutions, c'est pourquoi c'est de la fonction présidentielle que se déduisent les pouvoirs du président, et non l'inverse comme dans les constitutions précédentes. Ce dernier voit sa légitimité renforcée puisqu'en 1962, le chef de l'Etat est élu au Suffrage Universel Direct. Les articles de 8 à 19 de la Constitution énumèrent ses compétences. D'après l'article 5, le Président se doit de veiller au respect de la Constitution, d'assurer par son arbitrage le fonctionnement régulier des pouvoirs publics & la continuité de l'Etat et enfin il possède une fonction de garant.

Commentaires